HTC Butterfly S : SnapDragon 600 et UltraPixel au programme

En marge du Desire 200 évoqué ce matin, HTC a également lever le voile sur un autre smartphone qui se positionne, cette fois, sur le haut de gamme. Le HTC Butterfly S, c’est son nom, devrait intéresser les utilisateurs les plus exigeants puisqu’il profite de spécifications techniques très intéressantes, à commencer par un bel écran de 5 pouces offrant une définition de type 1080p et un processeur Qualcomm SnapDragon 600 cadencé à 1.9 Ghz. Une jolie bête, à ne pas en douter, que vous allez pouvoir découvrir tout au long de cet article. Et si vous n’avez pas encore craqué pour le HTC One, alors vous pourriez bien vous laisser tenter par ce nouveau Butterfly.

Esthétiquement parlant, on retrouve des lignes qui rappellent celles du HTC One avec un profil très épuré et un gabarit similaire. On appréciera également les deux grilles de hauts-parleurs situés en façade, des grilles qui rappellent elles aussi le One. Le résultat ne manque pas d’élégance et ce mobile devrait finalement plaire au plus grand nombre.

HTC Butterfly S

Le HTC Butterfly S, situé à gauche sur la photo.

Concernant les spécifications techniques du Butterfly S et comme évoqué un peu plus haut, HTC a frappé plutôt fort avec un écran de 5 pouces offrant une définition de type Full HD 1080p (1920×1080), un processeur Qualcomm SnapDragon 600 cadencé à 1.9 Ghz et 2 Go de mémoire vive en prime. L’espace de stockage, quant à lui, ne dépassera pas les 16 Go mais il sera toujours possible de compter sur le port pour cartes micro SD. Le capteur, pour sa part, jouera la carte de l’UltraPixel et il s’accompagnera d’une seconde caméra de 2.1 mégapixels en façade pour la visio-conférence.

Ce n’est pas terminé car le HTC Butterfly S profite également d’une batterie de 3.200 mAh qui devrait lui conférer une autonomie des plus correctes. Précisons pour finir que ce nouveau terminal arrivera à Taïwan dès le mois de juillet, pour quelque chose comme 570€ une fois la conversion faite. On ne sait malheureusement pas si HTC décidera d’exporter sa nouvelle création en Europe et dans le reste du monde.

Mots-clés htchtc butterfly s