HTC Desire : le digne concurrent de l’iPhone

Le HTC Desire a déjà fait coulé beaucoup d’encre et il a suscité un bon nombre d’ovations diverses et variées. Certains sont même allés jusqu’à le présenter comme le digne concurrent de l’iPhone et comme l’un des téléphones mobiles les plus complets du marché. Dans ce contexte, vous comprendrez que j’étais plutôt impatient de le tester, ce qui a été possible grâce à Orange Business Service. Alors si vous avez envie de savoir ce dont est capable ce mobile pas comme les autres, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

HTC Desire, un mobile qui en a dans le ventre

Avant de commencer notre test, nous allons nous arrêter un moment et nous concentrer sur ses spécifications techniques. Ces dernières ont déjà été publiées sur de nombreux site mais il convient tout de même de les rappeler :

  • Ecran 3,7 pouces AMOLED capacitif (800 x 480).
  • Processeur Qualcomm SnapDragon 1 Ghz.
  • 576 mo de mémoire vive.
  • 512 mo de mémoire interne.
  • Port microSD compatible SD 2.0.
  • APN de 5 mégapixels avec autofocus + flash.
  • Possibilité de tourner des vidéos en 640 x 480.
  • 3G, 3G+, Bluetooth 2.0, WiFi b/g.
  • Accéléromètre, boussole, récepteur radio.
  • Prise microUSB.
  • Google Android 2.1 + HTC Sense

Le package du HTC Desire est complet mais conventionnel. On retrouve différentes brochures, la batterie de l’appareil, le chargeur, le casque (qui intègre l’antenne de la radio) et pas mal de bricoles. Gros bémol en revanche, aucune housse n’est livrée et c’est quand même dommage.

HTC Desire, beau et pratique à la fois

Le HTC Desire existe actuellement en trois coloris : noir, argent et marron. Du moins c’est ce qui transparaît sur les différentes vidéos qui ont été publiées à son sujet. Précisons cependant que la France devra se contenter de la version marron, du moins pour le moment (n’hésitez pas à me corriger si je me trompe).

Pour le reste, l’appareil est vraiment magnifique. Doté de bords arrondis et d’une coque mate, il tient parfaitement dans la main et ne craint pas les traces de doigts. Ce dernier point est important, on peut d’ailleurs se demander pourquoi les constructeurs continuent de proposer des coques brillantes pour leurs divers appareils. De même, le Desire est très léger (138 grammes) et très fin (1,19 cm), il trouvera donc facilement sa place au fond de votre poche.

L’écran gigantesque (sur lequel nous reviendrons plus tard) est rapidement suivi par quatre boutons de contrôle (home, menu, retour et recherche) ainsi que par une molette optique située en plein milieu. Notons d’ailleurs que c’est l’une des différentes marquantes entre le Desire et le Nexus One puisque ce dernier embarque un trackball beaucoup plus vulnérable à la poussière et autres saloperies.

En haut à gauche, sur la tranche, nous retrouvons sans surprise le bouton de mise sous tension. Une simple pression sur ce dernier bloque l’écran de l’appareil alors qu’une pression plus prolongée fera apparaître un menu vous permettant de l’éteindre complètement. Notons par ailleurs qu’il est nécessaire d’appuyer de nouveau sur ce bouton pour débloquer l’appareil. A droite, en revanche, nous retrouvons l’éternelle prise casque.

Sur le côté gauche, nous retrouvons les deux contrôles de volume.

Des boutons de contrôle complets, donc, même si l’on ne peut que déplorer l’absence d’un bouton pour basculer rapidement le téléphone en caméra ou appareil photo.

HTC Desire, un écran magnifique et réactif

Le meilleur moyen de juger l’ergonomie d’un smartphone tactile est sans doute de se concentrer sur son écran. Et sur cette question, on peut dire que le grand écran AMOLED du HTC Desire n’a vraiment rien à envier à l’iPhone. Très lumineux, même en plein soleil, il offre un rendu magnifique. Les couleurs, à la fois éclatantes et contrastées, sont tout simplement sublimes. La résolution élevée offre également un confort de lecture très appréciable.

Que vous regardiez des photographies ou un film, l’écran reste confortable en toute circonstance. Et pour ceux qui apprécient plus particulièrement la lecture de vidéos sous-titrées (hem hem), on précisera que le lissage des polices est tout à fait correct et que ces dernières sont du coup très lisibles.

Mais cet écran n’est pas que magnifique, il est également très précis et tient sans problème la comparaison avec l’iPhone. En outre, sa réactivité est exemplaire. Bien plus que mon iPhone 3G. Logique, dans la mesure où ce dernier accuse son âge. On peut donc zoomer sur les photos, naviguer sur le web sans craindre aucune latence. En même temps, avec 576 mo de mémoire vive, on a quand même de la marge.

HTC Desire, une interface peu commune

Si vous connaissez déjà Android 2.1 et HTC Sense, vous pouvez passer votre chemin.

Comme indiqué dans les spécifications techniques de l’appareil, le HTC Desire embarque Google Android 2.1 et l’interface HTC Sense. Contrairement à ce que proposent la plupart des constructeurs, cette dernière apporte vraiment quelque chose à l’ergonomie de l’appareil et m’a complètement convaincu. HTC a vraiment fait beaucoup de chemin depuis son TouchFLO.

Pour commencer, il faut savoir que l’interface HTC Sense ne se substitue pas à Android. Bien au contraire, elle vient la compléter en proposant plusieurs améliorations. Toutes ne sont pas indispensables, bien entendu, mais on appréciera plus particulièrement l’agenda qui se synchronise avec le calendrier Google ou encore la présentation originale de la météo (lorsqu’il pleut, des gouttes d’eau tombent sur votre écran, lorsque vous faites défiler les différents lieux enregistrés, une chouette animation vient vous en mettre plein les yeux et ainsi de suite).

Les fonctionnalités proposées par HTC Sense sont nombreuses. Plutôt que de réinventer la roue, je vous invite à consulter l’excellent article de Frandroid pour en savoir plus sur le sujet.

Google Android 2.1 est une véritable réussite. La version 1.6 du X10 m’avait déjà interpelé et j’avais hâte de commencer mon test du HTC Desire pour savoir s’il ne s’agissait là que d’un coup de foudre passager ou bien de quelque chose d’un peu plus sérieux. Autant dire que l’essai a été transformé et que le système d’exploitation pour téléphones mobiles de Google m’a complètement convaincu.

Android 2.1 est vraiment très fluide, très réactif. Et quand on sait que Froyo sera encore plus rapide, ça laisse plutôt songeur. L’interface est agréable, l’écran d’accueil très pratique lorsqu’il est question d’activer / désactiver le réseau, le WiFi ou encore le Bluetooth (pas besoin d’aller fouiner dans le menu, sauf pour basculer en 3G) et la navigation au sein des différentes applications installées ne pose aucun problème.

Attention cependant car contrairement à l’iPhone OS, les icônes des applications installées se présentent en enfilade à la suite les unes des autres. Pour peu que vous craquiez pour un certain nombre d’applications (et ça va très vite), la navigation peut être un peu compliquée. Nul doute qu’il existe des solutions pour palier à cet inconvénient mais mes connaissances en la matière sont assez limitées et je n’en ai aucune qui me vient en tête (Nekomata, si tu m’entends…).

Gros bémol, en revanche, sur les applications elles-mêmes. Certaines de ces dernières sont franchement magnifiques mais d’autres sont des catastrophes ambulantes en terme d’ergonomie. C’est notamment le cas de l’application Facebook qui présente une interface grossière et beaucoup trop peu d’options pour être parfaitement exploitable. Notons toutefois que ce point n’incombe ni à HTC ni à Google mais plutôt aux développeurs tiers.

En revanche, le Market est particulièrement bien achalandé. On trouve de tout, vraiment de tout, ce qui prouve une fois de plus que le système Android a su fédérer une véritable communauté. C’est un point très important puisque la pérennité d’un smartphone passe aussi par son App Store.

HTC Desire, des fonctions multimédia qui laissent un peu à désirer

Avec l’avènement des podcasts et autres vidéos amateurs, nous sommes nombreux à rechercher des solutions mobiles et offrant une qualité d’enregistrement correcte. Les constructeurs semblent l’avoir bien compris et ils sont désormais nombreux à proposer des téléphones équipés d’un capteur conséquent et capable de tourner des vidéos en HD.

Ce n’est pas le cas du HTC Desire.

Entendons-nous bien, ce dernier est parfaitement capable de prendre de beaux clichés et de tourner des vidéos correctes, mais uniquement dans des conditions de luminosité correcte. Et encore, même si c’est le cas, la fonction vidéo laisse franchement à désirer. Cela dit, concernant ce dernier point, n’oublions pas que le Nexus One est désormais capable de filmer des vidéos en HD. Le Desire étant son frère jumeaux, on peut supposer qu’il finira également par bénéficier de cette mise à jour officieuse.

En revanche, la fonction de partage de médias est déjà nettement plus convaincante. Propre à Android, elle vous permettra d’envoyer facilement toutes vos photos et toutes vos vidéos vers Flickr, YouTube, Facebook, Twitter ou encore Picasa. Libre à vous également d’opter pour un transfert plus traditionnel par MMS ou mail. Quoi qu’il en soit, on regrettera dans ce contexte que le capteur du HTC Desire ne soit pas capable de faire plus.

HTC Desire, le test de Google Maps Navigation

Une petite parenthèse maintenant. Oui car en effet, figurez-vous que le hasard fait vraiment bien les choses. Preuve en est, après plusieurs mois d’attente, Google a lancé son service de GPS gratuit en France au moment même où votre humble serviteur aux yeux baignés de lumière est en train de tester un mobile compatible.

Autant dire que je me suis jeté dessus et que je l’ai très vite installé sur le HTC Desire.

Et là, franchement, la claque. Google Maps Navigation est un vrai logiciel de navigation assisté. Il est donc capable de vous donner des instructions, bien entendu, mais ce qui frappe le plus c’est sans conteste sa réactivité. Le bougre est véloce, vraiment très véloce, bien plus que les différentes applications du genre que j’ai eu l’occasion de tester sur mon iPhone 3G. En toute franchise, le GPS de Google m’a complètement conquis.

Mais attention tout de même car ce dernier est perfectible. Il fonctionne très bien, certes, mais il lui manque quelques fonctionnalités utiles comme :

  • Le calcul d’itinéraires en fonction du trafic (pratique quand on passe par Melun).
  • La détection (et l’annonce) des radars (pratique quand on est jeune permis).
  • L’indication de vitesse trop élevée (idem).
  • L’intégration de la voix de Clara Morgane (bah quoi ?).

Pour le reste, c’est vraiment que du bonheur. Notez toutefois que si vous comptez utiliser pleinement Google Maps Navigation, alors il vous faudra investir dans un chargeur auto puisque la puce GPS a tendance à vider rapidement la batterie du téléphone. Oui, et puisqu’on en parle, le temps est venu de nous intéresser à l’autonomie du HTC Desire…

HTC Desire, une autonomie correcte, sans plus

C’est le problème de tous les smartphones du moment, HTC EVO 4G en tête. Vous l’aurez sans doute compris, je parle de l’autonomie de ces appareils nomades. Et là, pas de doute, beaucoup de travail reste à faire.

Question autonomie, le HTC Desire se positionne dans la moyenne.

En utilisation  ponctuelle (simulant ainsi une journée de travail ordinaire) et en laissant actifs le WiFi et la 3G, le mobile tient environ une journée. En utilisation continue, l’autonomie de la batterie tombe entre 3 et 4 heures et même à 1 heure si l’on s’avise, en plus, d’utiliser Google Maps Navigation. Des performances plutôt médiocres mais que l’on retrouve finalement sur tous les smartphones du marché, iPhone 3G / 3GS compris.

En revanche, en désactivant le WiFi et la 3G, le HTC Desire s’en tire déjà nettement mieux. En utilisation ponctuelle, le mobile tient plus d’une journée et demie. En utilisation continue, entre 5 et 7 heures. Avec la puce GPS, on pourra compter sur une autonomie située en moyenne entre 1 et 2 heures.

Autant dire que si vous comptiez sortir sans votre chargeur ou sans votre câble USB, il faudra plutôt vous diriger vers le Samsung Omnia 2. Cela dit, en terme de confort d’utilisation, ce dernier n’arrive franchement pas à la cheville du Desire.

HTC Desire, le bilan

Maintenant que nous avons fait un petit tour d’horizon du HTC Desire, le moment est venu de rendre notre verdict. Et pour un peu, on pourrait presque entendre les roulements de tambours au loin. Avant d’aller plus loin, autant préciser que tout ce qui suit n’est que pure subjectivité…

De mon point de vue, le HTC Desire est le meilleur androphone du marché. Puissant, réactif, magnifique, il vous accompagnera à merveille dans tous vos déplacements. Très clairement, c’est une véritable merveille, tout comme le Nexus One d’ailleurs (si vous souhaitez connaître les différences entre les deux modèles, cet article est fait pour vous). Et il y a de fortes chances qu’il reste encore en tête pendant plusieurs mois, les prochains HTC ne débarqueront sans doute qu’à la fin de l’année en France.


Mais la vraie question, c’est de savoir s’il tient la comparaison face à l’iPhone. Et au risque de vous surprendre, non seulement c’est le cas, mais il est même meilleur que ce dernier. Oui, le HTC Desire enterre très clairement l’iPhone 3G et l’iPhone 3GS. Ce sont certes deux écosystèmes différents mais qui se valent complètement.

Seulement voilà, Apple vient tout juste d’annoncer l’iPhone 4.

Et la donne vient donc de changer. Sur le papier, l’iPhone 4 semble combler les défauts des générations précédentes. De la même manière, Apple donne l’impression d’avoir fait un gros travail sur l’autonomie de son téléphone mobile. Cela dit, tant que nous ne l’aurons pas eu entre les mains, il est parfaitement inutile de se prononcer.

Mais le plus grand danger du HTC Desire, c’est finalement le système Android lui-même. De nombreux constructeurs se sont engouffrés sur le marché et proposent des téléphones fonctionnant sous ce système. Dans ce contexte, la concurrence est beaucoup plus rude. Et si l’on peut facilement estimer la durée de vie d’un iPhone en fonction de la fréquence des mises à jour majeures (tous les deux ans), il n’en va pas de même pour un mobile fonctionnant sous Android.

Découvrez toutes les photos du HTC Desire sur notre page Facebook.

[adfever type= »product » value= »11981374″]