Huawei aurait l’intention de lancer Oak OS en septembre

Le système d’exploitation de Huawei, Oak OS, pourrait être lancé en septembre. C’est en tout cas ce que laisse entendre un nouveau rapport évoqué par Fonearena.

Face à une pression exercée par le gouvernement américain, plusieurs grandes entreprises américaines ont dû mettre un terme à leur partenariat avec Huawei. Mais le fait le plus notable est sans aucun doute la décision que Google a prise le mois dernier, empêchant le géant chinois d’accéder à ses services, notamment à Android. Pour faire face à cette situation, Huawei va bientôt lancer son propre OS.

Créditw Wiki

Il faut savoir que la firme travaille sur le développement de celui-ci depuis plusieurs mois. Mais en raison de l’interdiction annoncée par le numéro un des moteurs de recherche, elle est désormais obligée d’accélérer son rythme. À ce propos, si l’on en croit un nouveau rapport, Huawei viserait un lancement au mois d’aout ou en septembre.

Nous devrions du coup voir Oak OS débarquer sur le marché dans un avenir proche.

Un lancement au troisième trimestre pour Oak OS

Connu auparavant sous le nom d’Ark Os, le système d’exploitation de Huawei s’appellerait HongMeng OS en Chine. À l’international, il porterait le nom de Oak OS. Actuellement, il semblerait que le constructeur soit en train de le tester de manière intensive. Un geste qui a bien évidemment un lien avec la récente interdiction.

En accélérant la cadence, la firme chinoise espère pouvoir installer l’OS sur les terminaux qu’elle lancera à la prochaine rentrée. Le mois de septembre n’a donc pas été choisi par hasard. Rappelons que Huawei est censé dévoiler le Mate 30 en octobre. Il est évident que celui-ci figurera parmi les premiers appareils à profiter d’Oak OS. Une belle approche pour la société qui doit actuellement faire face à un grand nombre de ruptures de contrat à la suite de la décision prise par le gouvernement de Donald Trump.

Oak OS sera-t-il à la hauteur d’Android ?

Compte tenu de cette intention de Huawei de lancer son propre OS, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander si Oak OS sera en mesure d’affronter Android. Pour l’heure, il s’avère encore difficile de répondre à cette question, mais espérons que le système sera bien accueilli et qu’il permettra à la firme de survivre à cette dure épreuve.

Mots-clés huawei