Huawei et Honor peuvent souffler, Trump va lever l’interdiction les visant

Huawei et Honor vont enfin pouvoir souffler. Suite à un entretien survenu ce matin entre le président américain et son homologue chinois, Donald Trump a annoncé que les entreprises peuvent reprendre leurs accords commerciaux avec le géant de l’Empire du Milieu.

Les tensions entre les États-Unis et la Chine seraient-elles sur le point de s’apaiser ? Il semblerait que cela soit le cas.

Créditw Wiki

Durant le sommet du G20 à Osaka au Japon, Donald Trump a en effet eu l’occasion de s’entretenir longuement avec Xi Jinping, le président chinois.

Donald Trump et Xi Jinping en passe de trouver un accord ?

Il semblerait que l’échange ait été prolifique puisque Donald Trump a ensuite pris la parole lors d’une conférence de presse pour annoncer que les entreprises américaines vont – enfin – pouvoir retravailler avec Huawei et l’ensemble de ses filiales.

Le mois dernier, le département du Commerce américain a en effet ajouté l’entreprise chinoise à sa liste noire. Par la suite, toutes les sociétés américaines ont été obligées de suspendre leurs accords commerciaux avec Huawei et ce dernier s’est alors retrouvé en fâcheuse posture.

En cause, de supposés actes de piratage. L’administration Trump a en effet accusé Huawei de collusion avec le gouvernement chinois.

Suite à ce décret, de nombreuses entreprises ont suspendu leurs accords commerciaux avec Huawei. Cela a notamment été le cas de Google ou encore de l’entreprise ARM. Le géant chinois s’est alors retrouvé dans l’impossibilité de lancer de nouveaux appareils avec les outils de Google. Lui, mais aussi toutes ses filiales, à commencer par Honor.

Or si l’on en croit les déclarations faites par Donald Trump ce matin, le président américain et le président chinois ont profité de leur rencontre à Osaka pour évoquer le cas Huawei. Et il semblerait que les deux hommes aient convenus d’un accord.

Donald Trump a en effet déclaré par la suite que les États-Unis vendaient beaucoup de produits à Huawei et que le décret pris par son administration avait posé de nombreux problèmes aux sociétés américaines.

Huawei va pouvoir retravailler avec les sociétés américaines

En conséquence de quoi le président américain a pris la décision de lever l’interdiction et d’autoriser ainsi ses entreprises à fournir Huawei.

Toutefois, il semblerait que l’affaire ne soit pas encore complètement réglée puisque les deux hommes n’ont pas trouvé d’accord sur Meng Wanzhou. Donald Trump a d’ailleurs laissé entendre durant sa conférence de presse que le sujet n’avait même pas été évoqué durant l’échange.

Du moins pas d’après l’édition internationale de CNN.

Il est également important de signaler que Donald Trump s’est dit satisfait de son échange avec le président chinois, tout en précisant que les deux hommes allaient devoir continuer à travailler ensemble.

Le président américain a également souligné que les discussions étaient en bonne voie et que les négociations commerciales interrompues en mai allaient enfin pouvoir reprendre.

En plus de la décision visant Huawei, Washington a également indiqué avoir suspendu son projet de taxes à l’importation, un projet qui visait principalement les entreprises chinoises et qui aurait pu avoir de sévères répercussions sur de nombreux produits électroniques. Notamment les consoles de Microsoft, Nintendo et Sony.

Mots-clés honorhuawei