Huawei lance un RaspBerry Pi like, plus puissant et plus cher

Extérieurement, la HiKey 960 de Huawei ressemble à s’y méprendre à un RaspBerry Pi. Pourtant, en termes de performances et de prix, les deux appareils n’ont pas grand-chose en commun.

Issu d’une collaboration entre Google et la marque de Shenzhen, ce concurrent direct du terminal conçu par David Braben vise tout particulièrement les développeurs Android, en leur proposant de coder leurs applications et softwares dédiés aux plateformes ARM, sur autre chose que des architectures x86 d’Intel ou d’éventuels Chromebooks. Parce qu’effectivement, avec son tarif de 239 dollars, la HiKey 960 n’est clairement pas aussi grand public que les célèbres appareils de la RaspBerry Pi Foundation…

HiKey960

Le constructeur chinois Huawei s’est associé à Google pour lancer un clone du RaspBerry Pi, beaucoup plus performant… Mais aussi nettement plus cher que son modèle.

Basée sur une puce made in Huawei (en l’occurrence le SoC octa-core Kirin 960, qui équipe aussi les derniers Mate 9 de la marque), la HiKey 960 propose ainsi aux professionnels une solution high-end idéale pour tester des applications ARM de manière native, tout en s’adressant aussi aux « simples » technophiles et amateurs de bricolage 2.0. A noter que l’appareil est tout autant capable de tourner sous Android que sous Linux.

La HiKey 960 : un RaspBerry Pi, la puissance en plus

Attendu pour mai, l’ordinateur miniature de Huawei affiche des spécificités techniques au niveau de son prix. La puce Kirin 960 se charge donc d’animer la plateforme grâce à ses huit cœurs (4 cœurs Cortex-A73 cadencés à 2,4 GHz et 4 cœurs Cortex-A53 à 1,8 GHz), ses 3 Go de mémoire vive LPDDR4, et sa partie GPU Mali-G71 capable de supporter les flux 4k.

Un bon point qui se trouve cependant gâché par le layout vidéo (HDMI 1.2a) qui ne supporte que le 1080p.

Le terminal de poche dispose en outre d’une puce prenant en charge le Wifi 802.11 b/g/n/ac et le Bluetooth 4.1 ; de 32 Go de stockage (extensible via micro SD) ; d’un port PCIe m.2 et de slots 40 et 60-pin permettant éventuellement d’ajouter une caméra au tout.

Si décidez de faire chauffer votre carte bleue pour vous payer les faveurs de la HiKey 960, n’hésitez pas à faire un petit tour ici. Google y détaille toutes les manipulations d’usage pour installer correctement Android 7.1 sur le terminal (si toutefois vous souhaitez vous tourner cet OS), l’installation n’étant visiblement pas si simple que l’on pourrait le penser…