Huawei présentera un téléphone 5G pliable au MWC 2019

L’information est lâchée, Huawei nous donne rendez-vous à Barcelone lors du prochain Mobile World Congress 2019, qui se tiendra du 25 au 28 février prochain, pour présenter son tout nouveau smartphone, disposant d’une nouvelle génération de modem compatible 5G et pliable par-dessus le marché.

En effet, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Pékin le 24 janvier dernier, Richard Yu le PDG du géant chinois  a présenté le Balong 5000, un modem 5G doté de performances exceptionnelles.

Cette opération de communication visant à préparer le MWC 2019 fait également office de signal fort de la part de Huawei à l’adresse de Samsung qui va présenter son smartphone pliable, le Samsung Galaxy F, à l’occasion du Samung Unpacked Event qui se tiendra le 20 février prochain, soit quelques jours avant l’évènement de Barcelone.

Les meilleures performances théoriques jusqu’à ce jour

On peut dire que Huawei ne veut pas faire les choses à moitié pour capter l’attention et la ramener sur lui. Le constructeur chinois a détaillé les performances de son nouveau modem 5G, le Balong 5000, en le comparant avec la puce Snapdragon X50 signée Qualcomm.

Ainsi, lors de la présentation, le Balong 5000 a été associé à un routeur conçu par Huawei, le « 5G CPE », Pro afin de montrer les capacités de sa nouvelle puce. Avec un débit maximal de 6,5 Gb/s en téléchargement et de 3,5 Gb/s en upload, Le Balong 5000 devance de loin son concurrent, qui affiche jusqu’à 2,3 Gb/s en téléchargement et 1,25 Gb/s en upload, sur les fréquences dites hautes (30 à 300 GHz). Tandis que sur les fréquences basses (en dessous de 6 GHz), elle atteint un débit maximal de 4,6 Gb/s en débit entrant et 2,5 Gb/s en débit sortant.

Contrer ses adversaires avec … une puce

Une exclusivité de la nouvelle puce de Huawei, le Balong 5000 est capable de s’accommoder de tous les types de réseaux qui existent actuellement : que ce soit un réseau 5G proprement dit (les réseaux 5G standalone), les réseaux 5G établis sur des infrastructures 4G existants (5G non-standalone), mais est aussi capable de fonctionner sur les 2G, 3G et 4G.

Une capacité qui fera de cette nouvelle puce un moyen pour la marque chinoise de tirer son épingle du jeu dans le cadre de la guerre économique qu’elle se livre face à ses concurrents et aux menaces de boycott émanant de plusieurs pays.

Bien qu’on ne sache pas encore grand chose du terminal pliable de Huawei, son PDG a annoncé que cette nouvelle puce 5G équipera les prochains smartphones du groupe, de quoi nous faire patienter jusqu’au prochain MWC.

Mots-clés balong 5000huawei