Clicky

Huawei : vers un Kirin 1020 deux fois plus puissant que le Kirin 970 ?

Face aux mastodontes de chez Qualcomm et Samsung, les SoC de Huawei et sa filiale HiSilicon sont actuellement à la traîne question performances, certes, mais la situation ne devrait pas durer. Blessé dans son ego avec le lancement des Snapdragon 845 et Exynos 9810, le géant chinois travaille sur une toute nouvelle puce baptisée Kirin 1020. Selon les premiers bruits de couloirs en provenance de GSMArena, cette dernière serait deux fois plus performante que l’actuel Kirin 970 – qui donne vie aux Huawei P20, P20 Pro, mais aussi au Honor 10.

Puissant, ce nouveau SoC serait par ailleurs en mesure de rivaliser avec le Snapdragon 1000 lors de sa sortie. Il disposerait en outre d’une finesse de gravure de 7 nm (technologie développée par TSMC) et embarquerait sans surprise un modem capable de recevoir la 5G.

Actuellement en cours de conception, le Kirin 1020, prochain SoC de Huawei après le 980, s’annoncerait déjà comme deux fois plus puissant que la puce qui anime actuellement le P20 Pro.

Pour avoir des informations plus précises – et surtout plus officielles – sur les prochaines puces de chez Qualcomm et HiSilicon, il faudra toutefois patienter quelques mois et notamment la fin d’année 2018 ou les premiers mois de 2019. En attendant, Huawei prépare tranquillement l’arrivée de son Kirin 980, le remplaçant d’un Kirin 970 qui a décidément bien vécu. Ce nouveau SoC devrait logiquement équiper le prochain flagship du géant de Shenzhen, le Mate 20, attendu cet automne.

Le Kirin 980 arrivera en premier et pourrait rivaliser avec le Snapdragon 845

Si les informations de GSMArena sont maigres, le Kirin 980, qui n’a toujours pas été officialisé par Huawei, serait capable d’égaler les performances d’un Snapdragon 845. Cela constituerait déjà une belle avancée par rapport au Kirin 970 qui parvenait pour sa part à rivaliser peu ou prou avec l’ancien modèle de puce haut de gamme de chez Qualcomm, le Snapdragon 835.

Pour parvenir à franchir un nouveau palier en terme de performances, le Kirin 980 aurait lui aussi recourt à la gravure en 7 nm mise au point par TSMC. A la pointe, cette technologie permet notamment de créer des processeurs plus performants (avec une finesse de gravure qui atteint les 7 nm, une puce peut intégrer jusqu’à 40% de transistors en plus), plus économes en énergie et donc plus endurants en termes d’autonomie.

Mots-clés huaweiKirin 1020

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.