Huawei veut investir dans la voiture autonome

Huawei se trouve depuis quelques semaines dans une position inquiétante, victime des querelles qui opposent la Chine et les États-Unis. Lâchée par Facebook et Google, la firme ne peut plus compter sur Android et les applications Facebook pour ses futurs Smartphones.

Pour faire face à cette situation, le géant de la technologie a décidé d’élargir son domaine d’activité en investissant dans la technologie automobile. La firme chinoise pense développer des composants d’IA pour les voitures autonomes.

voiture

Crédits Pixabay

Huawei compte concrétiser son ambitieux projet de lancer ses propres voitures en auto-conduite dès 2021 selon le Financial Times.

Huawei est soutenu par Audi

L’architecte en chef de la stratégie d’Huawei, Dang Wenshuan, explique que son équipe est en étroite collaboration avec les grandes marques de voitures au monde tel que la marque allemande Audi. Cette coopération apportera beaucoup pour Huawei dans la conception et la réalisation de son programme, car Audi est connu pour exceller dans le domaine.

Il a été annoncé qu’Audi et Huawei vont concevoir ensemble un programme de connectivité et d’autonomisation de véhicules de niveau 4 qui permettra aux véhicules d’être autonomes dans certaines conditions. Leur association produira des Véhicules Intelligents Connectés (ICV) dont leur suivi sera assuré par un réseau de télécommunication 5G. Et pour le moment, ils vont commencer par intégrer le Mobile Data Center (MDC) d’Huawei dans le SUV d’Audi.

Les caméras se tournent vers Huawei

Dang Wenshuan a mentionné que les voitures pourraient être commercialisées en 2021 ou 2022 et qu’Huawei pense recouvrir le marché automobile en Chine et aussi en Europe. D’après Wenshuan, ces voitures seront en premier lieu lancées en Chine à cause de leurs technicités et de leur rapidité d’exécution. Sans parler des mains d’œuvres, des industries de pointe ainsi que des matériels derniers cris qui sont leurs atouts.

Wenshuan affirme également que 70 % des pièces d’une voiture autonome seraient des systèmes d’Intelligence Artificielle intégrés et que Huawei projette d’envahir le marché en devenant le premier fournisseur de ces composants pour les véhicules du futur.

Ces marchés permettront une nouvelle fois aux Chinois de devancer les Européens et les Américains, même si Huawei se confronte déjà à une rude concurrence, puisque Uber et Google sont déjà sans la course.

Mots-clés audihuawei