Hubble a découvert une galaxie relique non loin de la Voie Lactée

Située à 240 millions d’années-lumière de la Terre, NGC 1277 se trouve en plein cœur des 1000 galaxies de Persée. Cet amas d’étoiles est qualifié de relique, car les astres qui le composent sont en phase de vieillissement. Ainsi, cette galaxie « rouge et morte » ne présente plus de formation d’étoiles. D’ailleurs, NGC 1277 se déplace si vite, à plus de 3 millions de km par heure, qu’elle ne peut pas engloutir les étoiles aux alentours.

Selon les astronomes, les étoiles qui constituent la galaxie NGC 1277 sont plus vieilles que le Soleil. Elles existaient déjà il y a 10 milliards d’années.

Pour reconnaître l’arrêt du développement au sein de cette galaxie, les scientifiques se réfèrent aux amas globulaires et rougeâtres qui l’entourent. Le gaz interlactique chaud qui se trouve au centre de cette galaxie relique ne favorise pas la formation de nouvelles étoiles.

Grâce au télescope Hubble, les chercheurs ont pu collecter de nouvelles données sur l’évolution des galaxies.

NGC 1277, une galaxie relique hors du commun

L’étude de la galaxie NGC 1277 s’avère passionnante, car elle fut découverte au bon moment. Les astronomes ont pu constater sa « non-évolution » ainsi que l’absence des grappes bleues qui prouvent que NGC 1277 n’a pas pu engloutir d’autres galaxies. En outre, les scientifiques ont pu découvrir une cinquantaine de galaxies vieillissantes.

Avec les fonctionnalités du télescope Hubble, les chercheurs peuvent désormais explorer les galaxies les plus lointaines. Ils peuvent ainsi étudier un univers primitif comme NGC 1277. Grâce au télescope, on a pu savoir que la galaxie comprend un trou noir supermassif à 0,1% de sa masse.

NGC 1277, un amas d’étoiles qui tend à disparaître

La galaxie NGC 1277 est le centre d’intérêt de nombreux astronomes comme Michaei Beasley de l’Instituto de Astrofisica de Canarias. Il s’est penché sur les amas globulaires qui constituent les galaxies et en a conclu que NGC 1277 est exceptionnelle. Aucune nouvelle étoile ne s’y est formée depuis longtemps, pourtant la galaxie n’a pas encore livré tous ses secrets.

Contrairement à NGC 1277, la Voie lactée ne cesse d’engloutir les galaxies les plus proches. Du coup, les experts ont pu y dénombrer 180 amas d’étoiles globulaires bleus et rouges. Très active et considérée comme un « cannibale », notre bien aimée Voie lactée n’est pas prête à vieillir.