Clicky

Hubble et Spitzer ont repéré une ancienne galaxie

Hubble et Spitzer, les télescopes spatiaux de la NASA ont localisé une galaxie âgée de 13,3 milliards d’années. Une découverte toute récente qui relève du miracle. La repérer était comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Selon le scientifique à l’origine de la découverte, la SPT0615-JD existait déjà lorsque l’univers n’avait atteint que ses 500 millions d’années. Elle évoluait depuis plusieurs millions d’années parmi d’autres galaxies primitives.

Brett Salmon officie à l’Institut des sciences de Baltimore dans le Maryland et il est l’auteur de l’étude sur la galaxie en question. « Aucune galaxie aussi lointaine n’a été analysée avec autant de détails. Grâce à la lentille gravitationnelle, nous pouvons ici définir sa taille et sa forme. » a-t-il expliqué durant la 231e réunion de l’Union américaine d’astronomie qui a eu lieu à Washington.

Espace

Les prévisions d’Albert Einstein datant d’environ un siècle semblent aujourd’hui se confirmer. Sa théorie n’est désormais plus à vérifier.

Une loupe cosmique permettant des découvertes inespérées

La thèse d’Einstein était simple. La gravité d’un objet pesant de premier plan peut causer une distorsion spatiale. Un phénomène qui donne la possibilité d’éclairer et de déformer des objets de fonds plus lointains. Il se crée alors une sorte de loupe cosmique nommée lentille gravitationnelle.

Elle aide les astronomes à trouver des images élargies de galaxies lointaines. Elles ne peuvent pas être observées depuis les télescopes d’aujourd’hui.

Deux projets ont rendu possible l’identification de l’ancienne galaxie. L’étude de réionisation de Hubble (RELICS) et le programme S-RELICS du télescope Spitzer. Ils ont permis l’observation et l’analyse de SPT0615-JD et également de 41 amas de galaxies massives.

Une toute petite galaxie

En examinant de près les données de Hubble et Spitzer, les chercheurs ont pu déterminer l’âge et le poids de SPT0615-JD. Elle pèse ainsi dans les 3 milliards de masses solaires, ce qui est peu comparé à la masse de notre propre galaxie. Quant à son diamètre, il ne dépasse pas la moitié de la taille du Petit Nuage de Magellan.

SPT0615-JD ressemble donc à beaucoup de galaxies apparues peu de temps après le Big Bang. Hubble cédera bientôt sa place au télescope spatial James-Webb dont les capacités d’exploration de l’espace sont cent fois plus élevées. De nombreuses découvertes sont donc à prévoir.

Mots-clés hubbleNASAspitzer

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !