Clicky

Hubble nous refait le coup de la panne

Depuis 1990, le télescope spatial Hubble tourne en permanence autour de la Terre. C’est à lui que nous devons les images exceptionnelles de l’Univers. Pour maintenir sa trajectoire et pour calibrer sa position, le télescope a besoin de gyroscopes fonctionnels.

Toutefois, l’un de ses six gyroscopes est tombé en panne durant le week-end.

Selon Rachel Osten, directrice adjointe du programme Hubble, les experts ont pour mission d’analyser en détail le gyroscope défaillant. Pour l’heure, le mode sécurisé d’Hubble a été activé durant les travaux de réparation.

Un gyroscope pèserait un peu moins de 3 kg pour une longueur de 15,24 cm. Une petite roue qui tourne 19 000 fois par minute se trouve à l’intérieur.

Les gyroscopes sont essentiels

Malgré leur petite taille, les gyroscopes tiennent un rôle primordial dans le bon fonctionnement du télescope. Avant la panne, Hubble n’avait plus que deux gyroscopes en activité. L’Agence spatiale européenne se veut rassurante en affirmant que le télescope peut fonctionner normalement avec trois gyroscopes.

En attendant, les experts qui travaillent pour la mission Goddard Flight Center sont opérationnels 24h/24 et 7j/7 afin d’activer le troisième gyroscope. D’après l’ESA, le télescope peut rester opérationnel même avec un seul gyroscope. Dans ce cas, il couvrira moins d’espace.

Plusieurs missions pour renouveler les gyroscopes

Depuis son lancement en 1990, Hubble n’a pu compter que sur deux gyroscopes. En 2009, des astronautes de l’ISS avaient pour mission de remplacer trois de ses six gyroscopes d’origine. D’après le communiqué, le gyroscope qui a cessé de fonctionner faisait partie des gyroscopes d’origine. À ce sujet, Osten a envoyé un tweet dans lequel elle disait que le gyroscope avait fonctionné plus longtemps de prévu.

Au pire, si le troisième gyroscope n’est pas réactivé, le télescope est en mesure de fonctionner avec un seul gyroscope. Osten affirme que « Le plan a toujours été de passer en mode 1-gyroscope lorsqu’il n’en resterait plus que deux. » Pour l’heure, tous attendent le remplacement du gyroscope défaillant. Il n’est pas dit qu’Hubble perdrait son efficacité malgré le retrait de la majorité de ses gyroscopes.

Toutefois, Hubble aurait besoin de trois de ses six gyroscopes pour pouvoir atteindre une efficacité optimale. Faut il rappeler que la mission du télescope est prolongée jusqu’en 2021.

Mots-clés hubble

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !