Clicky

Human Impulse, premier avion français à propulsion humaine

Une nouvelle innovation aéronautique s’apprête à décoller durant la British Human Powered Flying Club Competition. Il s’agit du projet Human Impulse, premier avion français universitaire à propulsion humaine.

Le concept est en développement depuis 2011 au sein de l’Institut de Maintenance Aéronautique (IMA) à l’initiative de David Reungoat, enseignant chercheur de l’Université.

Il reprend un concept inventé par les frères Wright

Apprendre à voler comme on apprend à faire du vélo, impossible ? Les multiples acteurs du projet  (chercheurs, ingénieurs, étudiants, enseignants) veulent prouver le contraire.

Les airs à portée de pédale

Cette aventure pédagogique, scientifique, technique et non lucrative place l’humain au coeur même de l’action. Depuis 2011, ils travaillent sur le premier HPA (Human Powered Aircraft) universitaire français. Un projet innovant, très original, qui pourrait permettre à chacun de prendre un peu d’altitude de manière très simple.

Tous les porteurs du projet feront connaître leur oeuvre lors de la compétition internationale du British Human Powered Flying Club, qui se déroule du 15 au 23 juillet à Lasham, en Angleterre. Ils présenteront et testeront ainsi leur avion à propulsion musculaire, ce qui marquera l’aboutissement d’un pari ambitieux.

Concernant l’aspect technique, le Human Impulse pèse seulement 50 kilos à vide. Son envergure est de 26 mètres et la vitesse de croisière est d’environ 7,5 m/s, soit 25 kilomètres par heure, l’équivalent de la vitesse moyenne d’un vélo. Bien évidemment, cette vitesse sera bien supérieure si l’utilisateur s’est dopé puisque c’est uniquement la force des muscles qui propulse le minuscule aéronef.

Parfait pour survoler les embouteillages

Cette aventure humaine met bien sûr en avant le côté écologique de son appareil. Il pourrait rencontrer de multiples utilisations, personnelles ou professionnelles. Mais il pourrait également servir de mode de transport original dans les pays en voie de développement, grâce à sa simplicité et son coût réduit.

Peut-être qu’à l’avenir, des versions « tandems » plus grandes et plus efficientes verront le jour pour être utilisées à plusieurs dans le domaine du tourisme. Des mises en oeuvre depuis des points en altitude, à la manière des parapentes, pourront peut-être faire goûter aux mêmes joies que celles des planeurs.

Espérons que l’histoire du Human Impulse soit aussi prometteuse que celle du Solar Impulse, son (très) grand frère à vocation solaire. En attendant, le prototype avance, il en est déjà à sa deuxième version. Peut-être qu’un Tour de France aérien sera prévu en même temps que le Tour de France au sol… mais attention aux collisions !

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo