Clicky

Hyperion, le superamas de galaxies qui fascine les chercheurs

D’après un communiqué de l’Observatoire européen austral (ESO), une équipe internationale d’astronomes a découvert une structure spatiale colossale se trouvant dans un univers lointain. Ce superamas de galaxies, baptisé Hypérion, est large de plusieurs millions d’années-lumière, alors que la Voie lactée ne mesure qu’environ cent mille années-lumière. Il s’agit de la structure la plus vaste et la plus massive identifiée jusqu’à présent.

Hypérion a une structure complexe située dans la constellation des Sextants. Celle-ci serait née alors que l’univers était encore jeune, seulement deux milliards d’années après le « Big Bang ». Aujourd’hui, elle est âgée de treize milliards d’années. Les astronomes tirent son nom de l’un des douze titans nés des dieux grecs Gaia et Uranus.

Hyperion

Crédits : ESO

Remonter le temps dans une zone donnée n’est plus une utopie les astronomes. Actuellement, c’est une possibilité bien réelle en cosmologie. Les données recueillies peuvent aujourd’hui nous ouvrir une fenêtre vers le passé de l’Univers.

La perspective d’une archéologie cosmique

La découverte a été réalisée à l’aide du puissant spectrographe VIMOS (un ensemble de télescopes installés au Chili). Cet instrument est capable de sélectionner une zone dans l’univers et d’en dresser une cartographie en 3D. Il permet de mesurer le « décalage vers le rouge » des milliers d’amas. Le proto-superamas Hypérion regroupe d’ailleurs des milliers de galaxies.

Olivier Le Fèvre, directeur du Laboratoire d’astrophysique de Marseille et responsable de VIMOS, a expliqué que : « Grâce à des machines à remonter le temps, les spectrographes, nous pourrons observer et mesurer le décalage et on finira par remonter jusqu’au Big Bang ».

« Ces outils nous permettent de faire une plongée dans le passé et d’observer l’univers tel qu’il était, il y a plus des milliards d’années, c’est de l’archéologie cosmique.On arrivera à écrire le livre de l’histoire de l’Univers à propos de son évolution, sur la genèse des galaxies en général et de comparer différentes époques », a-t-il souligné.

Finalement, les chercheurs sont en mesure de comprendre l’évolution des astres. L’univers est régi par les interactions gravitationnelles.  Ainsi, quand on observe les galaxies dans l’univers d’autrefois, on obtient une image de ce qui se passe avant que la gravité ait eu le temps de bouleverser et de structurer cet amas.

L’histoire de l’univers peut s’expliquer à travers la lumière

Étant donné que la lumière voyage dans l’univers à une vitesse limitée, plus les objets observés sont éloignés, plus leur lumière met du temps à parvenir sur Terre.

« La lumière d’Hypérion a mis 11 milliards d’années à nous parvenir, nous l’avons donc observée tel qu’il était il y a 11 milliards d’années. Il faut aussi expliquer qu’au cours de son voyage, la longueur d’onde de la lumière est décalée, cet effet est baptisé décalage vers le rouge cosmologique », a expliqué un des astronomes.

Mots-clés astronomieespace