Clicky

Cette IA pourra déclencher une alerte lorsque le conducteur est distrait au volant

Parmi les causes qui entraînent les accidents de la route, la distraction du conducteur est l’une des principales. Malgré les campagnes de sensibilisation sur le sujet, beaucoup de chauffeurs continuent à adopter cette attitude dangereuse. Afin de les faire raisonner, une fois de plus, des chercheurs canadiens pensent avoir trouvé une solution efficace.

Il s’agit d’une intelligence artificielle qui avertit en temps réel les conducteurs distraits. Ainsi, lorsqu’on ne se concentre pas assez sur la route, l’IA le détecte automatiquement. Cela vaut pour la manipulation de smartphone, la consultation du GPS sur le tableau de bord ou encore les terminaux mobiles.

IA Accident

Cette technologie pourrait être l’élément phare des prochains modèles de la voiture autonome. Cela dit, les constructeurs auront aussi leur mot à dire à ce sujet.

Pour le renforcement de la sécurité routière

L’excès de vitesse est certes responsable de plusieurs accidents routiers, mais l’inattention du conducteur en est aussi un. Depuis quelques années, les cas d’accident dû à l’utilisation de téléphone au volant montent en flèche. Cela a incité les ingénieurs de l’Université de Waterloo à travailler sur cette technologie.

Fakhri Karray, un des ingénieurs qui ont élaboré le projet a expliqué qu’« Un prototype complet, logiciels et hardware, a été conçu, mis en œuvre et testé, en se basant sur les derniers outils du deep learning de l’IA et la vision par ordinateur. »

Un système équipé de caméras

Équipée de caméras intelligentes, cette technologie a la faculté de reconnaître le comportement du chauffeur. Plus exactement, elle peut détecter automatiquement si la position des mains ne respecte pas les normes en termes de conduite. Elle évalue aussi le danger en fonction de la durée de chaque action ainsi que d’autres facteurs de risque.

Quant aux précautions à prendre, celles-ci varient d’un danger à un autre. L’IA peut tout simplement envoyer des signaux au conducteur ou tout simplement prendre le contrôle du véhicule. Toutefois, cette dernière option n’est possible que dans le cas où la voiture dispose d’une fonction de conduite autonome.

Selon Fakhri Karray : « Cela pourrait contribuer à la conception de la prochaine génération de systèmes qui seront mis en œuvre dans les véhicules autonomes de niveau trois ou quatre. »

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !