IBM crée Hypertaste, une langue électronique dotée d’une intelligence artificielle capable de reconnaître le « goût »des liquides complexes

L’homme peut identifier le goût et la saveur des aliments grâce à la présence de plusieurs nerfs, notamment au niveau de sa langue. Si auparavant les robots ne pouvaient avoir cette capacité, maintenant, ils peuvent goûter les liquides les plus complexes et les reconnaître à l’aide d’une langue artificielle. Les chercheurs de IBM ont appelé cette langue électronique « Hypertaste ».

L’Hypertaste a été développée par l’équipe de IBM Research pour aider ceux  qui ont besoin de reconnaître rapidement la nature de certains produits chimiques. Cette technologie leur permet en fait de ne pas avoir recours à des analyses lourdes pour identifier tous les composants d’un liquide.

Crédits Pixabay

En d’autres termes, l’Hypertaste va faciliter l’identification des liquides complexes sans  devoir utiliser plusieurs instruments qui ne peuvent chacun identifier qu’une substance à la fois.

Un nouvel outil pour la détection chimique

Auparavant, pour identifier un liquide complexe, on devait solliciter l’aide de laboratoires qui devaient procéder à toute une batterie d’analyses pour identifier les différentes molécules contenues dans un produit. Avec la création de cette langue artificielle, les entreprises industrielles pourront effectuer l’identification des liquides de façon plus rapide et plus aisée.

La détection combinatoire utilisée par l’Hypertaste ressemble de près à la faculté naturelle de l’homme à reconnaître l’odeur ou le goût d’un produit formé de la combinaison de plusieurs éléments. En réagissant simultanément à différents produits chimiques, les capteurs électrochimiques peuvent fournir « l’empreinte digitale » du liquide en question qui va ensuite permettre à l’Hypertaste de déterminer sa nature.

Utilisation dans de nombreux domaines

Cette nouvelle technologie peut être adoptée par différentes entreprises qui ont souvent besoin d’effectuer l’analyse de certains liquides. En médecine, elle pourrait servir dans la détection des substances nocives ou encore dans le dépistage de la drogue chez certains patients.

Dans d’autres domaines, elle permettra d’évaluer la qualité des produits. Elle sera par exemple très utile pour contrôler la qualité de l’eau d’un lac ou d’une rivière ou pour déterminer l’origine des matières premières. Les industries pharmaceutiques auront également besoin de ses capacités pour l’identification et la classification rapide de certains liquides.

En tout cas, l’Hypertaste d’IBM promet d’être très utile dans divers secteurs d’activité et ouvre une nouvelle porte dans le monde de la recherche sur la technologie de l’intelligence artificielle.

Mots-clés Hyperstateibm