IBM toujours en difficulté, malgré des résultats meilleurs que prévus

Ça ne va pas fort du côté de chez IBM. En difficulté depuis quelques années, la firme peine à redresser la barre malgré une politique de recentrage censée lui donner un nouvel élan sur le plan économique. Une politique qui permet cependant la société américaine de boucler l’année 2016 en faisant mentir les analystes.

Selon les chiffres publiés par IBM hier, le bilan pour cette année est en effet moins mauvais que prévu et pousse même à un certain optimisme pour l’avenir, notamment du côté des actions qui reprennent en valeur, à défaut de se stabiliser. Le « Big Blue » est toutefois très loin d’être sorti d’affaire, avec un recul de près de 10% de son bénéfice net sur l’ensemble de 2016.

IBM-résultats

IBM s’en sort mieux que prévu en 2016, mais n’est pas sorti d’affaire pour autant.

Côté chiffres IBM annonce ainsi un chiffre d’affaires en baisse de 2% à 79,9 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2016, un chiffre qui passe à 1% pour 21,8 milliards de dollars sur le dernier trimestre de la même année. C’est un peu plus que ce que les analystes avaient prévu, leurs prédictions s’étant limitées à « seulement » 21,6 milliards de dollars. Comme évoqué plus haut, le bénéfice net baisse lui aussi pour atteindre le seuil des – 10 % en 2016 (soit 11,9 milliards de dollars).

Certains indicateurs positifs…

Si le bénéfice net du groupe n’a pas été des plus brillants l’an passé, il est malgré tout encourageant sur le dernier trimestre, avec cette fois une hausse d’un point à 4,5 milliards.

Ces résultats relativement positifs pour le dernier quart de l’année 2016, permettent à IBM de reprendre des couleurs côté résultat par action (qui sert de référence à Wall Street), ce dernier touchant les 5.01 dollars (au lieu des 4.88 dollars sur lesquels les analystes tablaient).

Concernant 2017, la compagnie – forte de ces indicateurs – annonce un résultat par action à hauteur d’au moins 13,80 dollars, ce qui est – là aussi – au-dessus des chiffres projetés par le passé.

Mais une situation qui demeure instable

Pourtant, si IBM est parvenu à corriger le tir sur les derniers mois de 2016, la situation globale de l’entreprise reste fragile.

L’action d’IBM est ainsi rapidement passée dans le rouge jeudi soir, à la cloture de Wall Street, après la publication des résultats pour 2016, les investisseurs jugeant trop fébriles les mesures prises par la firme pour se remettre d’aplomb.

Crédit photo

Mots-clés ibm