Ice Cream Sandwich : un petit « bug » sur Face Unlock

Il souffle un vent nouveau sur le petit monde d’Android. Comme chacun le sait, Ice Cream Sandwich va apporter un grand nombre de nouvelles fonctionnalités. En réalité, la plateforme mobile de Google a été complètement repensée pour l’occasion. Et parmi les fonctionnalités phare mises en avant sur le site officiel du Galaxy Nexus, on trouve bien évidemment Face Unlock, un drôle d’outil qui permet tout simplement de débloquer son mobile avec sa trombine. Oui mais voilà, si l’on en croit la vidéo qui suit, tout n’est malheureusement pas parfait…

Ice Cream Sandwich : un petit "bug" sur Face Unlock

Bon, en fait c’est quand même très drôle. A la base, Face Unlock a été programmé pour reconnaître le visage de son maître. Vous vous prenez en photo, Ice Cream Sandwich enregistre vos traits et c’est ce qui permet ensuite au mobile de se débloquer grâce à vos traits délicats. C’est beau, c’est romantique, ça sent bon l’herbe de provence mais ça ne marche pas si bien que ça. Preuve en est, le gars de SoyaCincau ont fait un test… hum… disons très révélateur. Ils sont en effet parvenus à déverrouiller un mobile grâce à une simple photo.

Et bien évidemment, cette vidéo a donné suite à une polémique comme on les aime. Certains internautes ont en effet pointé du doigt l’auteur de la vidéo en l’accusant des pires atrocités. Ah, ce n’est pas tous les jours facile d’être un blogueur, hein. M’enfin, comme il l’explique lui-même, il se défend de toute tricherie et il encourage même tous ceux qui pourraient avoir l’occasion de mettre la main sur un Galaxy Nexus de reproduire ce test.

Voilà, maintenant cela n’enlève rien à Ice Cream Sandwich non plus hein. Après tout, quand on veut vraiment sécuriser un mobile, on évite de passer par des outils comme Face Unlock. Forcément, parce qu’il suffirait alors de décapiter le propriétaire du téléphone pour le débloquer. D’ailleurs, je vous invite à ne pas faire l’essai chez vous, hein, parce que ça pourrait quand même faire désordre.



Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Nexus 7 32 Go : encore un indice, au Royaume-Uni cette fois !

    Nexus 7 32 Go : encore un indice, au Royaume-Uni cette fois !

    La Nexus 7 32 Go n’a apparemment pas fini de faire parler d’elle. Non et après être passé en Espagne, c’est au Royaume-Uni qu’elle a fait une nouvelle apparition plutôt remarquée en posant lascivement sur le catalogue du revendeur Argos. Quelle petite coquine ! Certes, et si l’on en croit ce fameux catalogue, alors la Nexus 7 32 Go pourrait arriver sur le marché avant la fin de l’année et être proposée à £199.99, soit à quelque chose comme 246.58€. Ce qui devrait ensuite se transformer, comme par magie, en un petit 249€ histoire de remplacer…

  • Google Project Glass : les lunettes du futur

    Google Project Glass : les lunettes du futur

    Je l’avoue, la première fois que j’ai entendu parlé des lunettes connectées de Google, le concept m’avait laissé assez perplexe et je n’avais même pas pris la peine d’en parler. Toutefois, le géant américain vient tout juste de lever le voile sur son Project Glass et autant dire que le nouveau concept de la firme s’annonce très séduisant. Il faut dire aussi, des lunettes connectées et capable d’augmenter la réalité, c’est typiquement le genre de truc qui risque de faire fureur chez les Geeks et vous allez justement pouvoir découvrir le Google Project Glass en…

  • Google Docs : bientôt une intégration de Google Web Fonts ?

    Google Docs : bientôt une intégration de Google Web Fonts ?

    D’un côté nous avons Google Docs – ou Google Drive -, une suite bureautique complète et accessible directement par l’intermédiaire d’un navigateur web. Un service bien pensé et qui évolue tranquillement au fil des mois et des années. De l’autre côté, il y a Google Web Fonts, un service bien connu des développeurs et des webdesigners puisqu’il permet d’intégrer très facilement des polices exotiques dans des pages web. En bref, nous avons ici deux services plutôt populaires et qui pourraient très prochainement s’interconnecter ensemble… Comment ? C’est justement ce que nous allons voir. Sur Google…


  • http://www.tayo.fr Tayo

    Bha on s’en doutait plus ou moins non ?
    Ils croyaient quoi les pécores, que ça ferait une reconnaissance facile avec impossibilité de détourner cela ?
    C’est juste un gadget, un truc marrant, pas quelque chose d’assurément différent de nos habitudes.
    Faut pas prendre cela comme une sécurité, mais comme une évolution du slide to unlock ;p

  • MichelGalabru

    C’est aussi une manière détournée de se différencier radicalement du « slide to unlock » désormais « technologie » propriétaire dont le brevet a été accepté sur le territoire américain.
    Comme le brevet est suffisamment vague (genre : « toucher son écran tactile en faisant un geste ou une série de gestes pour déverrouiller un appareil électronique ») et que Google prend souvent les devants en plus d’innover, ils ont trouvé une solution radicalement alternative.

    De là à ce qu’on s’en serve dans la vie de tous les jours…

  • http://www.fredzone.org Fred

    @ Tayo : Yep, mais ça m’a quand même beaucoup fait rigoler :)

    @ Michel : Ah, les problèmes de brevets… Franchement, des fois, je me dis qu’il faudrait une vraie législation là dessus, de vraies règles, parce qu’il y a quand même beaucoup d’abus :s

  • Hervé

    Ben donc ça ne sert à rien. Ils feraient mieux de passer leur temps à autre chose plutôt que de faire des trucs inutiles chez Google. Par exemple corriger leur SDK pourri.

  • Pingback: LeWeb Paris 2011 : faire le point sur les outils de demain - Café de l'informatique : Café de l'informatique()

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -