iCloud a permis d’identifier l’un des plus gros spammeurs au monde

iCloud a semble-t-il des vertus insoupçonnées. Grâce à la célèbre solution, le FBI a en effet réussi à identifier et à arrêter l’un des plus gros spammeurs au monde, un certain Pyotr Levashov.

Très connu des services de police, Levashov était à la tête d’un vaste réseau de machines configurées spécialement pour inonder les boîtes aux lettres des internautes de messages publicitaires ou de malwares. L’homme avait d’ailleurs monté un business lucratif autour de son réseau et il lui arrivait ainsi fréquemment de le louer aux développeurs de virus ou bien aux hackers en échange d’espèces sonnantes et trébuchantes.

Prison Selfie

Levashov s’est très vite retrouvé dans le collimateur des autorités en raison de ses activités.

Pyotr Levashov, l’un des plus gros spammeurs au monde

Le FBI a ainsi ouvert une enquête afin de retrouver sa trace. En analysant deux ordinateurs appartenant à son réseau personnel, les enquêteurs ont trouvé un lien avec un compte iCloud enregistré à son nom, un compte très régulièrement interrogé par les deux machines.

Le bureau a donc demandé un mandat de perquisition afin de contraindre Apple à lui communiquer toutes les informations associées à ce compte.

Compte tenu des preuves amassées, le juge saisi a accepté la demande et le constructeur californien s’est naturellement exécuté. Le FBI a ensuite utilisé les données stockées sur le compte pour localiser Levashov et les enquêteurs ont attendu sagement que l’homme quitte le territoire russe pour l’appréhender et procéder à sa mise en détention.

Le FBI a attendu que l’homme quitte le territoire russe pour l’appréhender

L’attente a été longue, mais la patience du bureau a fini par payer et l’homme s’est ainsi rendu l’année dernière à Barcelone afin de passer des vacances en compagnie de ses proches. Le FBI a profité de l’occasion pour le cueillir. L’homme de trente-sept ans a été immédiatement placé en détention.

Levashov n’est pas uniquement poursuivi pour ses activités de spammeurs. Le FBI pense en effet que son réseau a été utilisé pour promouvoir de fausses actualités et influencer le cours de la dernière présidentielle américaine. D’après les enquêteurs, l’homme entretiendrait en outre des liens étroits avec le Kremlin et c’est précisément pour cette raison que le bureau a dû attendre que le suspect sorte du territoire russe pour l’appréhender.

Mots-clés appleicloud