Clicky

Idéale pour l’été, la Mini Moke revient en version amphibie

La Mini Moke, véhicule emblématique de l’été et de la plage, refait surface avec une version amphibie très originale. Cette nouveauté est l’oeuvre de Lazareth, une entreprise française spécialisée dans la conception et la construction de véhicules prototypes pour des particuliers comme pour le cinéma.

Depuis le premier juillet 2017, la société a ainsi commercialisé la Moke Amphibie Lazareth, idéale pour ne pas s’arrêter sur la plage, mais continuer sa promenade dans l’eau.

Inventée à la base en 1964 par le groupe BMC, British Motor Corporation, elle continue 53 ans plus tard à faire parler d’elle grâce à cette évolution.

À la fois tout-terrain des plages et bateau côtier

Basée à Annecy, Lazareth vient de sortir son premier modèle de véhicule amphibie. Cette minuscule voiturette de plage de 2 places s’inspire parfaitement de l’Austin Mini-moke qui s’est vendue à plus de 20 000 exemplaires au total sous différentes marques.

Pesant 450 kilos seulement, elle était très en vogue dans les années 70 à Saint-Tropez. C’était d’ailleurs le véhicule préféré de son égérie, Brigitte Bardot. Le concepteur éponyme, Ludovic Lazareth, souhaitait un moyen de passer rapidement de la route à l’eau. Une envie confortée par le fait que la circulation et le parking sont difficiles aux alentours du joli lac d’Annecy.

C’est d’ailleurs un cadre idéal pour travailler sur ce projet, dont le développement a duré deux ans. « La première année, nous avons travaillé sur l’homologation pour la route et la deuxième sur le côté navigation » détaille le dirigeant de l’entreprise.

Le concept était de créer une voiture flottante et non d’adapter un modèle existant à l’eau. Le châssis est en aluminium et la Moke abrite 500 litres de mousse à cellule fermée pour pouvoir répondre aux normes d’insubmersibilité. L’accastillage est en aluminium et en inox, et la sellerie est en skaï.

« L’idée, c’est de présenter la Moke comme une annexe de bateau, capable de naviguer à 300 m d’un abri ou comme un engin de plage, utilisable également dans la bande des 300 m ». Le permis bateau n’est même pas nécessaire puisqu’elle est homologuée en tant qu’engin de plage. Un kit de levage est prévu avec la voiture si celle-ci est utilisée comme annexe, pour pouvoir l’installer facilement sur un bateau.

Totalement personnalisable selon vos désirs

Un petit moteur de quadricycle de 400cc Euro 4 équipe le véhicule au sein d’un réservoir étanche. La partie freinage reste quant à elle immergée. Elle dispose de quatre roues motrices, et permet aux plaisanciers de débarquer rapidement et simplement, même sur des terrains difficiles grâce à cette fonction 4×4.

Un espace de rangement est prévu sous les sièges. Tout est possible et personnalisable, puisque l’entreprise est spécialisée dans le sur-mesure. Couleur de la carrosserie, de la sellerie, des matériaux sont modifiables.

Sur route, elle se conduit comme un véhicule traditionnel et peut atteindre les 90 kilomètres par heure. Le permis B suffit. Dans l’eau, les roues ne tournent plus et c’est une hélice de 6 chevaux prend le relai pour atteindre la vitesse de 7 noeuds (12 km/h). Le rayon de braquage reste court, ce qui offre une excellente maniabilité. La marche arrière est également conservée dans l’eau.

Le premier exemplaire est sorti en symbole de l’été le premier juillet, mais la construction en série débutera en septembre. Quatre exemplaires ont déjà été commandés par des particuliers qui ne souhaitent pas l’utiliser comme annexe, et quatre autres à destination de loueurs pour une utilisation sur le lac d’Annecy et dans le bassin d’Arcachon.

Si vous êtes intéressés, sachez qu’il vous faudra débourser 42 000 € HT et patienter 8 à 12 semaines avant de la réceptionner. Pour l’anecdote, Lazareth est spécialisée dans l’industrie cinématographique et c’est elle qui a réalisé le vaisseau spatial du film de Luc Besson Valérian actuellement à l’affiche, une moto dans le futur Taxi 5, ou encore une voiture dans le film À fond !.

Désormais, Lazareth est également constructeur de (mini) bateau et risque bien d’être croisé sur toutes les plages du littoral français dès l’année prochaine !

Crédits image

Mots-clés Lazarethvoiture

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo