[IFA 2019] Tout ce qu’il faut retenir du Kirin 990

Annoncé à l’IFA 2019, le Kirin 990 est la nouvelle puce haut de gamme de Huawei. Entrant en compétition avec le Snapdragon 855 et l’Apple A13, ce successeur du Kirin 980 promet des performances élevées. Voici alors un résumé de ses principaux avantages.

Comme on pouvait s’y attendre, le géant chinois a levé le voile sur le Kirin 990 afin d’attirer l’attention des médias en ce temps où le salon IFA 2019 est en train de battre son plein. Il faut également avouer que si la firme a effectué cette annonce, c’est pour montrer au monde entier qu’elle reste debout malgré la dure épreuve qu’elle a traversée en début d’année.

Kirin 970

Le Kirin 990 est certes toujours gravé en 7nm, mais grâce aux nouveaux procédés utilisés par le constructeur, une meilleure efficacité est promise. En effet, le SoC utilise le tout nouveau procédé EUV 7 nm FinFET Plus de TSMC.

À noter que l’Apple A13 est fabriqué suivant la même technique.

Plus de 10 milliards de transistors

Comme ses concurrents, le Kirin 990 prend en charge la norme 5G. Toutefois, alors que le nouveau chipset de Samsung se contente d’une simple compatibilité, nécessitant l’ajout d’un modem supplémentaire, la puce de Huawei est livrée avec un modem 5G intégré. Ce qui assure une meilleure performance tout en réduisant la consommation énergétique.

À noter que le nouveau SoC est censé être plus performant que le Snapdragon 855.

Par ailleurs, le Kirin 990 est le premier SoC du marché à intégrer plus de 10,3 milliards de transistors. En ce qui concerne ses noyaux, ils sont au nombre de huit : deux Cortex-A76 cadencés à 2.86 GHz pour les tâches les plus énergivores, deux Cortex-A76 de 2.36 GHz pour les processus intermédiaires et quatre cœurs Cortex-A55 cadencés à 1.95GHz pour les tâches courantes.

Un processeur graphique doté de 16 coeurs

Comme le Kirin 980, le Kirin 990 intègre un GPU Mali-G76. Toutefois, alors que le processeur graphique de son prédécesseur se contente de 6 cœurs, il est désormais question de 16 cœurs. Résultat, la bande passante entre le GPU et la RAM est améliorée, alors que la consommation énergétique de la DDR est en baisse de 12 %. On soulignera aussi la compatibilité avec les normes UFS 3.0 et UFS 2.1.

Le Kirin 990 est décliné en deux versions. L’une est compatible 5G, alors que l’autre se contente d’une connectivité 4G. Outre la qualité du réseau, la principale différence entre les deux puces se trouve au niveau de l’architecture liée à l’IA. En effet, le Kirin 990 Kirin est doté de deux Big-Core et d’un Tiny-Core, alors que le Kirin 990 comporte un seul Big-Core et un Tiny-Core.

Mots-clés huaweikirin 990