iFixit s’est occupé du cas du MacBook Pro 13 de 2016

Comme à l’accoutumée, iFixit n’a pas tardé à mettre la main sur le nouveau laptop d’Apple, le MacBook Pro de 13.3 pouces. Le moins que l’on puisse dire c’est que le spécialiste du démontage de terminaux est tombé, une fois de plus, sur un os. Verdict : 2/10.

Aussi étrange que cela puisse paraître, cette note est deux fois meilleure que le MacBook Retina de 2015. Quoi qu’il en soit, en termes de modularité, le nouvel ordinateur de la marque à la pomme n’est pas une référence.

MBP iFixit

iFixit a eu l’occasion de mettre la main sur le nouveau MacBook Pro. Le bilan n’est pas très positif.

Le démantèlement du MacBook Pro 13 (2016) par iFixit a permis de savoir qu’il est peu judicieux de chercher à modifier la configuration de l’ultrabook professionnel.

MacBook Pro 2016 : une note de 2/10 en réparabilité

C’est le 27 octobre dernier qu’Apple a officiellement présenté le nouveau MacBook Pro ainsi que d’autres produits de la marque.

Si quelques informations à son sujet ont fuité avant cette date, la firme de Cupertino a longuement passé en revue la fiche technique de la machine et elle s’est notamment arrêtée sur son écran Retina de 2560 x 1600 pixels, sa carte graphique Intel Iris Graphics, son disque dur de 256 Go au format SSD, sa mémoire vive de 8 Go, ses ports Thunderbolt 3 et ainsi de suite.

En dépit  des remarques suscitées par les changements opérés par Apple sur son nouveau laptop (Touch Bar, HDMI et SD… supprimés), ce dernier a tout de même rencontré un certain succès chez les fans de la marque.

Une semaine après la présentation officielle a donc suffi à iFixit pour juger du niveau de réparabilité du produit.

Il faudra sortir le fer à souder pour remplacer les composants de la machine

La situation est malheureusement loin d’être rose. Le site a ainsi pointé du doigt plusieurs problèmes et notamment les vis propriétaires utilisées par le constructeur ou encore le fait que la RAM soit soudée à la carte mère. Même constat du côté de la batterie qui est collée sur le châssis et du côté du SSD, lui aussi proposé dans un format propriétaire.

De ce fait, iFixit n’a pas pu établir la liste des composants de l’appareil, ni même identifier tous leurs fournisseurs. Il est du coup aussi impossible d’estimer le coût de production de la machine.

À moins d’être un pro, il vaut mieux donc éviter de le réparer ou de changer des composants pour booster ses performances.

Et les bonnes nouvelles dans tout ça ? Il y en a au moins un du côté du pavé tactile qui s’enlève facilement.

Morale de l’histoire ? Il est préférable de ne pas se louper sur la configuration de son MacBook Pro de 2016 avant de s’en procurer un. Une fois livré ou acheté, il faudra vivre avec et en prendre soin. D’ailleurs, pour éviter les problèmes, il sera peut-être préférable de souscrire à une garantie étendue.