Clicky

Il a dépensé 15 000 $ pour ressembler à Trunks

Julian Low a visiblement passé un peu trop de temps devant DBZ. Preuve en est, notre ami a dépensé un peu plus de 15 000 $ pour tenter de ressembler à Trunks, le fils de Vegeta. Il lui a fallu environ trois ans pour atteindre ses objectifs.

DBZ, ou Dragon Ball Z pour les puristes, est une série d’animation adaptée de l’oeuvre du fameux Akira Toriyama. Elle fait suite à l’anime Dragon Ball et elle a été diffusée à la fin des années 80 au Japon.

Trunks

La France a dû attendre le 24 décembre 1990 pour en profiter. Désireux de toucher un public plus large, le Club Dorothée a en effet acquis les droits de diffusion du dessin animé pour l’hexagone.

Il a dépensé des milliers de dollars pour devenir Trunks

Il a d’ailleurs été bien inspiré de le faire, car DBZ a rencontré un immense succès en France et il a d’ailleurs pour beaucoup contribué à la démocratisation des mangas dans notre pays.

Julian Low a passé pas mal de temps devant les dessins animés et il s’est pris d’affection pour un personnage en particulier : Trunks. Plus tard, une fois arrivé à l’âge adulte, sa passion ne l’a pas quitté et il a alors décidé de tout faire pour ressembler au héros de son enfance.

En l’espace de trois ans, Julian a totalement changé de vie. Il a en effet changé son régime alimentaire afin de perdre du poids et il s’est inscrit à la salle de musculation du coin pour façonner son corps à l’image de celui de son héros. Ensuite, il a fouiné pendant de longues semaines en ligne afin de trouver des tenues ressemblant à celle de Trunks.

Une manière d’échapper à la réalité

En tout, il a donc dépensé un peu plus de 15 000 $ pour se rapprocher de son idéal et devenir ainsi la doublure humaine du fils de Vegeta. Il a même poussé le vice jusqu’à se teindre les cheveux en violet.

S’il s’est lancé dans cette étrange aventure, ce n’est pas par hasard. Comme il l’a expliqué durant une entrevue menée par La Republica, Julian a toujours été un enfant rêveur et il a été la cible de nombreuses moqueries durant son enfance. Mince et effacé, il était même très souvent chahuté et c’est précisément ce qui l’a poussé à développer une véritable fascination pour son héros. DBZ et Trunks étaient pour lui une manière d’échapper à la réalité.

Dans ce contexte, devenir Trunks s’apparente presque à une thérapie.

Mots-clés insolitenopub

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Sympa la petite miss indestructible.
    Par contre il a tous mis dans le physique mais son costume est de pietre facture

    • Woody Noel

      Oui, elle est super bonne la meuf. Exaclty, son costume est à chier!