Il a effacé des centaines de sites par erreur… avec une mauvaise commande (MAJ)

Bob travaille depuis plusieurs années dans le web et il est même à la tête d’une boite spécialisée dans l’hébergement de sites. Il gère ainsi les sites de plus de 1 500 clients. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes mais sa vie a pris une toute nouvelle tournure lorsqu’il a effacé tous les sites de ses clients en balançant la mauvaise commande.

Afin de se simplifier la vie, Bob utilise Ansible pour pouvoir gérer son portefeuille de sites. Cette plateforme regroupe pas mal de choses et elle permet notamment de déployer des logiciels et d’exécuter des tâches sur plusieurs noeuds différents.

Sysadmin error

Bob a fait une grosse boulette en début de semaine.

Grâce à cette solution, notre ami n’a pas besoin de passer sur chaque serveur pour effectuer ses opérations de maintenance et il gagne donc un temps considérable.

Bob utilise Ansible pour déployer des scripts sur tous les serveurs de ses clients

Derrière, il a aussi développé plusieurs scripts Bash pour automatiser certains tâches et il en utilise notamment un pour supprimer certains types de fichiers.

Le programme en question contient une commande assez particulière : rm -rf {foo}/{bar}. Elle lui permet de supprimer les éléments correspondant aux variables indiquées sans avoir besoin de valider à chaque fois l’opération.

Mais voilà, le problème, c’est qu’un bug dans le code a viré les variables associées à la commande et le script a donc supprimé… le contenu de tous les répertoires des serveurs distants connectés à la machine.

Et donc les sites de tous les clients de notre infortuné sysadmin.

Ce n’est pas terrible, bien sûr, mais le pire reste à venir car les serveurs de sauvegarde étaient aussi connectés à l’ordinateur de Bob. Résultat des courses, en un instant, il a tout perdu.

Il a aussi supprimé les données présentes sur ses serveurs de sauvegarde

Suite à ce tragique événement, il a donc laissé un message sur un site que certains d’entre vous connaissent peut-être : Serveur Fault. Il s’agit d’un site communautaire qui permet aux administrateurs de serveurs de poser des questions à leurs confrères.

Pas mal de gens ont critiqué l’amateurisme de Bob, bien sûr, et certains lui ont aussi conseillé de contacter un très bon avocat. Parce que bon, quand 1 500 clients mécontents vous tombent dessus, vous avez intérêt à avoir de solides arguments.

Fort heureusement, dans le lot, quelques personnes lui ont recommandé d’entrer en contact avec une boite spécialisée dans la récupération de données. Bob a suivi ce conseil et bien lui en a pris car l’entreprise en question est parvenue à retrouver certains fichiers.

Maintenant, notre ami va tout de même devoir signer un gros chèque pour remettre les sites de ses clients d’aplomb.

MAJ du 16 avril : Il s’agissait apparemment d’une simple blague.

Mots-clés insoliteweb