Il a été pris pour un terroriste à cause de quelques équations

Guido Menzio a une quarantaine d’années et cet économiste italien éprouve une véritable passion pour les équations différentielles depuis sa plus tendre enfance. Il était en train d’en résoudre une à bord d’un vol en partance pour Syracuse mais une passagère a pensé qu’il était en réalité en train de préparer… une attaque terroriste. L’homme a été immédiatement débarqué et placé sous la surveillance des agents de sécurité de l’aéroport.

Guido Menzio n’est pas un économiste comme les autres. En réalité, il est très réputé dans le milieu et il a même reçu la médaille Carlo Alberto du meilleur économiste italien de moins de quarante ans l’année dernière.

Guido American Airlines

Un économiste réputé a du descendre d’un avion car il écrivait des équations différentielles sur un carnet de notes.

En outre, il a aussi travaillé pour l’Université de Pennsylvanie, pour Princeton et pour l’Institution Hoover à Stanford.

Guido Menzio n’est pas un économiste comme les autres

Jeudi dernier, Guido a embarqué dans un avion de la compagnie American Airlines afin de rejoindre Syracuse. La durée du vol ne devait pas excéder les 40 minutes mais tout ne s’est pas passé exactement comme prévu.

Notre ami a eu le malheur de se retrouver à côté d’une passagère très suspicieuse, une passagère visiblement intriguée par son apparence physique. Italien, Guido a en effet la peau mate, des cheveux bouclés noirs et un léger accent dans la voix.

La femme lui a alors posé plusieurs questions pour en savoir un peu plus sur ses origines mais Guido a pris soin de toutes les éviter. La passagère a ainsi déclaré qu’il semblait concentré, peut-être trop concentré, sur sa tâche, à savoir écrire d’étranges gribouillages sur un carnet de notes.

Face à la situation, la femme décide de faire passer un mot à un membre de l’équipage, en toute discrétion.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais le pilote a préféré arrêter l’avion en plein milieu du tarmac avant de retourner vers la porte d’embarquement. Guido Menzio a alors été débarqué et placé sous la surveillance des agents de sécurité de l’aéroport.

Guido a été placé sous la surveillance des agents de sécurité de l’aéroport

Lorsque ces derniers lui ont expliqué ce qui lui était reproché, il n’a pas pu étouffer un rire et cela se comprend aisément compte tenu de la situation. En fouillant son carnet de notes, les agents se sont alors rendus compte que ses gribouillages n’étaient pas un code secret destiné à faire exploser l’avion en plein vol mais de « simples » équations différentielles.

Guido a donc pu regagner sa place mais sa voisine, elle, a préféré prendre un autre avion.

Cette situation peut paraître cocasse mais il n’en est rien et elle prouve finalement que les terroristes sont parvenus à leurs fins, à savoir distiller la peur dans l’esprit des gens.