Il a reproduit un Macintosh en Lego

Jannis Hermanns était en train de jouer aux Lego avec son fils lorsqu’il a eu comme une espèce de révélation. Il s’est effectivement mis en tête de reproduire à l’identique – ou presque – un Macintosh 128K en s’aidant des célèbres petites briques suédoises et d’un Raspberry Pi Zero. Le résultat vaut franchement le détour.

Le Macintosh 128K n’est pas forcément très connu des profanes et c’est assez logique, car il est sorti au début des années 80.

Macintosh Lego

Oh tiens, on dirait un Macintosh.

Il occupe cependant une place importante dans le cœur des croqueurs de pommes, et ce pour une raison assez évidente : il était le tout premier ordinateur personnel de la marque.

La Macintosh 128K, un ordinateur pas comme les autres

Apple avait d’ailleurs opté pour un form factor assez original à l’époque en faisant le choix de regrouper tous les composants nécessaires au fonctionnement de la machine au sein d’un seul et même ensemble.

L’écran était ainsi directement intégré à l’unité centrale, non loin du lecteur de disquettes. Exactement comme l’iMac, donc, mais avec un embonpoint un peu plus marqué et une robe tirant vaguement vers la couleur crème.

Contre toute attente, la machine a plutôt bien fonctionné à l’époque et elle a ainsi atteint les 70 000 unités vendues. Bien sûr, ce n’est rien par rapport aux ventes enregistrées actuellement par les constructeurs, mais il ne faut pas oublier que l’informatique n’était pas franchement populaire dans ces années-là et peu de foyers étaient ainsi équipés d’un ordinateur.

Jannis a donc voulu rendre hommage à cette machine d’exception et elle a entrepris de la reproduire en utilisant uniquement les fameuses petites briques suédoises.

Il peut même donner l’heure !

Enfin uniquement, ce n’est pas tout à fait exact, car notre ami a aussi utilisé un Raspberry Pi Zero et un écran à encre électronique afin d’animer son petit ordinateur. Inutile cependant de sabrer le champagne, car ce dernier n’est pas (encore ?) capable de faire tourner macOS.

Jannis a en effet préféré installer Docker sur sa petite machine et cette dernière est donc seulement capable d’afficher des images ou de donner l’heure. Mieux, grâce à son module de communication, elle peut même se mettre à l’heure toute seule comme une grande en se connectant à un service accessible en ligne.

Notre ami aurait pu garder sa création pour lui seul, mais il a choisi de partager le fruit de son expérience sur son site et vous pouvez donc vous rendre à cette adresse pour découvrir toutes les étapes nécessaires à la confection de ce drôle de petit ordinateur.