Il a tué son ami, pris un selfie et partagé l’image sur Snapchat

Maxwell Morton a été reconnu coupable de meurtre au troisième degré. Une décision logique et attendue. L’adolescent s’était en effet pris en photo avec le cadavre de son ami en 2015 avant de partager l’image sur Snapchat, prouvant par la même occasion sa culpabilité et sa stupidité.

Le drame s’est produit en février 2015. Maxwell avait 16 ans à l’époque et il s’était rendu chez son ami Ryan Mangan dans la ville de Jeannette en Pennsylvanie afin de passer l’après-midi avec lui.

Prison Selfie

Toutefois, l’adolescent n’était pas arrivé les mains vides. Il est en effet venu avec une arme de poing acheté au préalable.

Maxwell est venu rendre visite à son ami, avec une arme

Maxwell n’avait vraisemblablement pas l’intention de blesser son ami et il souhaitait surtout l’impressionner. Malheureusement pour les deux adolescents, le coup est parti tout seul et la balle a frappé Ryan.

Les forces de police sont rapidement intervenues sur place, alertées par les voisins, mais Maxwell avait décampé en emportant l’arme avec lui.

Les enquêteurs ont cependant très vite retrouvé sa trace et ils l’ont immédiatement placé en garde à vue. Épuisé, choqué, l’adolescent a fini par reconnaître les faits et il a alors admis avoir tiré par inadvertance sur son ami et s’être ensuite enfui, totalement terrorisé.

La police a cependant poursuivi l’enquête et elle a fini par faire une étrange découverte. En analysant le téléphone portable de l’adolescent, les enquêteurs ont en effet trouvé un selfie extrêmement compromettant sur lequel Maxwell posait aux côtés du corps de son ami.

Pour ne rien arranger, le médecin légiste a découvert dans la foulée que le coup n’avait pas tué Ryan sur le coup. L’adolescent était donc encore vivant lorsque la photo a été prise.

Il a publié un selfie sur Snapchat pour se vanter de son crime

Les enquêteurs ont poursuivi leurs recherches et ils ont alors découvert que Maxwell s’était également vanté de son crime le soir même auprès d’un autre camarade de classe durant une partie multijoueur en ligne. L’adolescent ne l’avait pas cru lorsqu’il lui avait confié avoir commis son premier meurtre, mais il a fini par changer d’avis lorsque Maxwell lui a envoyé ce fameux selfie sur Snapchat.

Tom Grace, le procureur adjoint du district, avait demandé une peine de prison de 40 ans, mais Maxwell a finalement écopé de quinze ans fermes.

Meagan Bilik-DeFazio, le juge chargé de l’affaire, a déclaré en rendant son jugement que ce dernier avait été grandement influencé par la publication de cette photo. Si Maxwell avait appelé à l’aide au lieu de prendre ce selfie, cela aurait changé beaucoup de choses.

Maxwell ne semble cependant pas être de cet avis. Il a en effet décidé contre toute attente de faire appel de la décision du juge, arguant qu’il ne s’agissait que d’un simple accident.