Clicky

Il est désormais plus ou moins possible de jouer à des jeux GameCube sur la Nintendo Switch

Jusqu’ici, Nintendo n’a fait aucune annonce concernant la sortie des jeux GameCube sur la Nintendo Switch. Au lieu d’attendre une chose qui n’arrivera peut-être jamais, certains joueurs ont fait preuve d’ingéniosité afin de pouvoir jouer aux jeux de la GameCube sur la dernière console de Nintendo.

Le YouTubeur Mizumi y est arrivé en installant Dolphin, un émulateur GameCube, grâce à l’OS Lakka sur une installation Linux qui est compatible avec la Nintendo Switch. Mizumi a montré les étapes par lesquelles il était passé en postant une vidéo sur YouTube afin que les autres gamers puissent faire comme lui.

Il en a également profité pour souligner que les fonctionnalités de l’émulateur n’étaient pas encore toutes activées.

Un émulateur qui fait presque son travail

Sur la vidéo publiée par Mizumi, on peut voir que l’émulateur dont il se sert fonctionne bien, même si la fluidité laisse encore à désirer.

Dans la vidéo de démonstration, le YouTubeur joue à Super Smash Bors, Melee et Paper Mario sur la Nintendo Switch. Le jeu tourne de 20 à 26 images par seconde durant une partie. Il a expliqué que celui-ci ne supportait par le mode multijoueur et que seul le mode solo était donc disponible.

Les joueurs ne pourront pas utiliser la Switch sans les Joy-Con qui devront donc être constamment connectés à la console. Il a indiqué qu’il n’était pas encore possible de greffer d’autres supports sur la console hybride. Néanmoins, Mizumi a déclaré que les sauvegardes fonctionnaient grâce à l’émulateur qui était aussi compatible avec tous les firmware.

Aucun risque de blocage

En général, avec ce genre de manipulation, les joueurs cours le risque de se faire bannir ou de voir l’émulateur être bloqué, mais d’après Mizumi, aucun de ces cas de figure ne devrait se manifester avec Dolphin car « techniquement, la Switch n’utilise pas le firmware officiel. »

Toutefois, il a précisé dans les commentaires de sa vidéo qu’il y avait toujours un risque lorsqu’on utilise la Switch à d’autres fins que ce qui a été prévu par Nintendo. Les joueurs installent donc cet émulateur à leurs risques et périls.

Ceux qui souhaiteraient donc tenter l’expérience pourront le faire tout en espérant que rien ne cloche avec leur console.