Il sera bientôt possible d’acheter le miroir « hanté » du capitaine du Titanic

L’équipage du Titanic était mené par l’illustre capitaine Edward John Smith. Avant de partir pour le grand voyage, il avait laissé un miroir sur la coiffeuse de sa maison, à Stoke-on-Trent. Après le naufrage du 14 avril 1912, sa servante, Ethelwynne, se retrouvait démunie car personne n’était plus là pour la payer. Alors, en guise de rémunération et de souvenir, elle avait emporté l’objet.

Ethelwynne avait raconté à ses proches que, chaque année, le jour du 14 avril (date d’anniversaire de la tragédie), le visage du capitaine Edward John Smith apparaissait dans le miroir. Aujourd’hui, cette dernière date de cent dix ans. Il sera vendu aux enchères en décembre, à Lichfield, Staffs.

Copie Titanic

Les collectionneurs espèrent pouvoir en récolter 10 000 £. L’antiquité s’accompagne d’une enveloppe brune contenant une note manuscrite rédigée par Hilda, la belle-sœur d’Ethelwynne, et adressée à une certaine Ida.

Quelque chose d’un autre monde

Ethelwynne aurait confié le miroir à ses parents. L’objet « hanté » a ensuite été retrouvé dans un domaine à Wolverhampton. La relique a par la suite été remise dans les mains de David Smith, son propriétaire actuel. David l’avait conservé dans un coffre durant cinq ans.

« La dernière fois que le capitaine Edward John Smith a vu son noble visage barbu avant de quitter la maison pour prendre la barre du Titanic, c’était peut-être dans ce miroir », a laissé entendre Richard Winterton, le commissaire-priseur.

« Même avec les pieds sur terre et au soleil d’un après-midi clair, il y a quelque chose d’un autre monde à voir votre propre reflet dans un tel objet. »

L’occasion de vérifier la légende

« Elle m’a toujours fait peur quand elle disait qu’elle pouvait encore voir le visage du capitaine Smith le jour de l’anniversaire du naufrage du Titanic », peut-on lire dans la lettre écrite par la belle-sœur d’Ethelwynne.

« Le capitaine Smith a dû scruter sa propre image dans ce miroir d’innombrables fois et la légende selon laquelle on peut encore voir son visage à chaque anniversaire du naufrage du Titanic est aussi convaincante que terrifiante ! », a ajouté Richard Winterton. « Celui qui l’achètera en décembre aura le temps de tester cette légende pour son 107e anniversaire en avril prochain. »

« L’intérêt pour le Titanic est aussi fort que jamais. Ce miroir pourrait rapporter plus de 10 000 £ aux enchères », a-t-il poursuivi.