Il est possible d’upgrader la RAM et le CPU du nouvel iMac 4K

Armés de tournevis, de ventouses et autres spatules, les bricoleurs de l’extrême du site américain iFixit ont fait passer un sale quart d’heure au nouvel iMac 4K, qu’ils ont – fidèles à leurs habitudes – intégralement démonté. Et pour une fois, bonne nouvelle : il est possible de remplacer sa mémoire vive et son processeur, chose suffisamment rare pour être notée sur un produit Apple.

Cette excellente surprise n’a toutefois pas été de taille pour sauver les meubles, l’iMac 4K de 21,5 pouces ayant écopé de la (très mauvaise) note de 3 sur 10 en termes de potentiel de réparabilité. Un nouveau carton rouge décerné par iFixit à Apple dans ce domaine précis.

apple imac

Le site américain iFixit a eu l’occasion de démonter intégralement le nouvel iMac 4K, et bonne nouvelle, il est possible d’y changer mémoire vive et processeur.

Ce n’est effectivement pas la première fois que le site attribue une mauvaise note à un produit de la marque à la pomme. Après avoir sévi à l’encontre des AirPods (notés 0 sur 10 en décembre) et des derniers MacBook Pro (respectivement notés entre 1 et 2 sur 10 suivant les modèles lancés en fin d’année dernière), iFixit s’est donc attelé à décortiquer cette nouvelle version de l’iMac 4K – visiblement un peu plus upgradable que les autres appareils récemment lancés par Apple.

Des composants changeables, mais difficilement accessibles

C’est ce que précise iFixit et c’est ce qui justifie la note attribuée à l’iMac 4K. Plusieurs composants présents dans le terminal (RAM, CPU, mais aussi le SSD) sont effectivement upgradables mais leur accessibilité laisse clairement à désirer.

Les techniciens du site précisent ainsi que pour changer ces pièces il est nécessaire de démonter intégralement l’ordinateur, ce qui – vous en conviendrez – réduit considérablement l’intérêt de la chose.

Parmi les autres défauts pointés du doigt par l’équipe d’iFixit, notons que certaines pièces devront être coupées pour accéder aux composants (et donc être remplacées par la suite en vue de finaliser l’opération), et que la dalle Retina a été fusionnée au verre de l’écran, rendant par conséquent toute réparation compliquée et coûteuse.

En somme Apple ne semble pas encore totalement disposé à laisser ses clients réparer ou upgrader eux-mêmes leurs appareils. Une vraie misère à l’heure où les constructeurs sont de plus en plus nombreux à adopter des démarches « user-friendly » pour leurs différents terminaux.

Mots-clés appleimac