Il existe désormais une bière au goût de sexe féminin

La bière de la sensualité. Voilà comment on pourrait résumer The Order of Yoni, une nouvelle bière lancée en juillet 2018 par une brasserie polonaise. L’appellation annonce la couleur, car Yoni est le terme sanskrit pour désigner les organes génitaux des femmes.

Sur son site, la brasserie promet d’ailleurs une bière qui pourra combler tous les fantasmes sexuels. Le fabricant n’y va pas par quatre chemins.

« Imagine la femme de tes rêves, l’objet de tes désirs. Pense à son charme, sa sensualité, sa passion. Désormais tu peux sentir son odeur, entendre sa voix. Imagine-là en train de te faire un massage, te murmurer des trucs coquins à l’oreille. Une bouteille de bière, et tu peux profiter librement de tes fantasmes. »

La bière attire la curiosité des consommateurs, mais selon certains, le côté sex appeal ne serait pas vraiment au rendez-vous.

Une brasserie qui a de l’idée

Grzegorz Majewski fait partie des consommateurs qui trouvent que la brasserie en fait un peu trop dans la description de la bière.

Cet amateur de bière reconnaît que « les gens la boiront par esprit de curiosité », mais c’est peu probable que cela devienne le produit phare dans les brasseries ou les bars. De son côté, la brasserie polonaise y croit dur comme fer et ne lésine pas sur les moyens pour populariser sa bière.

La marque table notamment sur la sensualité de Pauline, une top model très en vue en Pologne. Pauline apparaît dans une vidéo promotionnelle, avec la bouteille de bière qui sort de son sous-vêtement. Sur la vidéo, la top model dit être dans « la meilleure position pour faire l’amour en buvant une bière. » Le but de la brasserie est avant tout de frapper les esprits pour que le grand nombre ait aussi envie de « boire la sensualité de Pauline. »

Le secret de la « sensualité de Pauline »

Sur le site de la brasserie, on peut lire la fabrication de la bière. Ses créateurs ont eu recours à des techniques microbiologiques avancées. « Nous isolons, examinons et préparons la bactérie lactique acide du vagin d’une femme. » décrit le site du fabricant. Côté hygiène, The Ordre of Yoni rassure le publicµ. Des scientifiques vérifient rigoureusement les vagins de toutes les femmes à qui on a isolé la bactérie lactique acide.

Pour le moment, la bière n’est pas un franc succès à Varsovie et dans d’autres villes polonaises. Le patron de la brasserie ambitionne pourtant une commercialisation à l’échelle européenne. Ce qu’on voit en tout cas, c’est que la marque mise beaucoup trop sur des publicités sexuelles, sans vraiment pouvoir garantir que la bière ait la « saveur exceptionnelle » décrite à maintes reprises.

s

Mots-clés nsfy