Clicky

Il faudra passer sur Windows 10 pour profiter pleinement de votre futur PC

Microsoft bataille ferme pour imposer Windows 10 sur le marché, quitte à forcer parfois la main de ses utilisateurs. Le géant américain n’a visiblement pas l’intention de changer de stratégie car il vient d’annoncer que les améliorations apportées par les futurs processeurs du marché seront uniquement supportées par la dernière version de son système d’exploitation.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais chaque génération de processeur apporte des améliorations fonctionnelles. Pour qu’elles soient correctement exploitées par la machine, elles doivent être supportées par son système d’exploitation.

Skylake Windows 10

Pour profiter des fonctions apportées par les prochaines puces, il faudra impérativement passer sur Windows 10.

Microsoft n’a visiblement pas l’intention de se disperser et la firme a ainsi annoncé qu’elle allait concentrer tous ses efforts sur Windows 10.

Microsoft va concentrer tous ses efforts sur Windows 10, au détriment de Windows 7 et de Windows 8.1

Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que l’éditeur ne proposera aucun support pour les prochains processeurs conçus par Intel et par AMD. Pas sur Windows 7 et sur Windows 8.x en tout cas.

En d’autres termes, si ces puces seront bien reconnues par le système, elles ne fonctionneront pas au maximum de leur potentiel.

Et attention car la firme ne compte pas perdre de temps et cette décision s’appliquera ainsi aux processeurs Skylake. Pour profiter de toutes leurs fonctionnalités, il faudra impérativement migrer sur Windows 10 car elles ne seront supportées ni par Windows 7 ni par Windows 8.x.

Cela vaut notamment pour Speed Shift qui ne fonctionnera pas sur ces systèmes.

Si vous ne la connaissez pas encore, alors sachez que Speed Shift permet aux processeurs de mieux gérer les différents états d’alimentation du processeur. A la base, les CPU sont effectivement capable de changer de fréquence en fonction de l’utilisation qui est faite de la machine mais ces changements ne sont pas instantanés.

En temps normal, il faut environ 100 ms pour passer d’une fréquence de 1 GHz à 3 GHz.

Speed Shift ne sera pas supporté par Windows 7 et par Windows 8.1

Ce n’est pas énorme mais Speed Shift permet de diviser cette latence par deux et cela se traduit par une hausse des performances de 50% environ.

Les puces Skylake ne seront pas les seules concernées par ces nouvelles mesures et il en ira évidemment de même pour les processeurs produits par AMD et pour ceux sortant des usines de Qualcomm.

Les PC ne sont pas les seuls concernés et les smartphones vont avoir droit exactement au même traitement.

Microsoft a aussi indiqué que Windows 7 et Windows 8.1 seront mis à jour jusqu’en 2020 et jusqu’en 2023. Passée cette date, les utilisateurs ne devront plus compter sur d’éventuels patchs de sécurité et leur système sera alors vulnérable.

Remarquez, c’est déjà le cas pour Windows XP mais toutes les entreprises et toutes les administrations n’ont pas encore franchi le pas.

Mots-clés microsoftwindows 10

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.