Clicky

Il faut prendre les histoires de rencontres extraterrestres au sérieux selon cet ancien chercheur de la NASA

Bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique concrète d’extraterrestres, un professeur de physique et ex-scientifique de la NASA pense qu’il y a de la vérité dans les histoires de rencontre d’extraterrestres, et que les scientifiques devraient se pencher sur la question.

Le 28 juin, un ancien scientifique de la NASA a publié un article appelant la communauté scientifique à examiner de manière approfondie les preuves d’apparition d’ovnis sur Terre.

Etude extraterrestres

Pourquoi devrions-nous étudier scientifiquement les ovnis ?

L’article a été publié quelques jours avant le 2 juillet, qui est le World UFO Day (la journée mondiale des OVNIs).

Kevin Knuth, professeur de physique à l’Université d’État de New York à Albany, décrit deux histoires personnelles sur la spéculation des extraterrestres. La première est arrivée à une conférence de la NASA en 2002. « Vous n’avez absolument aucune idée de ce qui se passe là-bas ! », un participant avait alors dit.

La deuxième histoire s’est produite quand Knuth était un étudiant diplômé en 1988. Quand son professeur de physique a dit que les OVNIS abattaient des missiles nucléaires de l’Armée de l’Air, Knuth ne le croyait pas. Des années plus tard, il a vu un enregistrement d’une conférence de presse avec des responsables de l’armée de l’air décrivant des événements identiques à ce qu’avait dit son professeur.

On nous cache l’existence des aliens

Knuth pense qu’il y a de bonnes chances qu’il y ait des aliens et qu’il y a des preuves pour soutenir cette théorie. Il estime qu’il pourrait y avoir des dizaines de milliers de civilisations intelligentes dans la galaxie.

Malgré l’âge de la galaxie, il n’y a pas de preuves, même controversées, d’une rencontre avec des ovnis. Knuth est convaincu que cette information a été dissimulée par de nombreux gouvernements et qu’il y a suffisamment de preuves pour ouvrir une étude scientifique.

Les cas d’observation d’ovnis déclassifiés

Knuth dit qu’il y a eu des cas documentés d’observations d’OVNIS, y compris à travers des télescopes. Il dit que les observations remontent aux années 1700. Il ajoute qu’en 2017, le gouvernement chilien a publié des images d’un OVNI.

Il affirme que de nombreux pays ont déclassifié des dossiers d’OVNIS, y compris le Canada, la France, l’Equateur et le Royaume-Uni. Il y a des cas où les États-Unis ont même financé des enquêtes sur les aliens, mais certaines conclusions n’ont pas encore été déclassifiées, dit-il. Knuth soutient que tous ces cas devraient encourager la recherche scientifique.

Mots-clés extraterrestresNASA