Il frappe un âne, publie la vidéo sur Twitter et finit en prison

Lucas Dietrich a dix-huit ans et quelque chose à compenser. Preuve en est, il n’a rien trouvé de mieux que de frapper un âne à la tête lors de la visite d’une ferme. Mieux, il a même eu la brillante idée de partager une vidéo de ses exploits sur Twitter. La police de l’Illinois a beaucoup apprécié l’attention, son avocat un peu moins.

Beaucoup de personnes pensent à tort qu’elles peuvent tout se permettre sur les réseaux sociaux, cachées confortablement derrière des pseudonymes ou des identités fictives.

Âne Twitter

Dans les faits, ce n’est évidemment pas le cas et la police s’appuie ainsi de plus en plus sur ces plateformes pour ses enquêtes.

Il frappe un âne et publie la vidéo sur Twitter

Lucas, un homme originaire de l’Illinois, s’est donc rendu à la Willoughby Heritage Farm la semaine dernière dans le cadre d’une fête d’anniversaire. Ferme oblige, de nombreux animaux étaient présents, et notamment un âne âgé de treize ans.

Lucas aurait pu en profiter pour prendre un gros bol d’air et décompresser un peu, mais il a préféré se filmer en train de donner un coup à l’animal. Histoire d’enfoncer le clou, il a partagé la vidéo un peu plus tard sur son compte Twitter, sans doute afin d’impressionner ses followers.

Manque de chance pour l’homme, la police est elle aussi sur Twitter et des agents ont fini par tomber sur cette vidéo. Ils ont immédiatement alerté la police de l’Illinois et cette dernière a alors envoyé deux policiers au domicile de l’homme afin de procéder à son arrestation.

La police a envoyé des agents à son domicile

Lucas a été immédiatement transporté à la prison du comté de Madison et les autorités ont décidé de le poursuivre pour acte de cruauté envers les animaux. Il comparaîtra donc dans ces prochaines semaines devant une cour pour répondre de ses actes et expliquer en détail ce qui l’a poussé à s’en prendre à un animal parfaitement inoffensif.

Carol Frerker, la tenancière des lieux, s’est dite extrêmement choquée de l’attitude du visiteur. La ferme s’est effectivement donné pour mission de reconnecter les citadins à la vie à la campagne et elle ne comprend pas ce qui a pu pousser Lucas à frapper l’animal.

Elle a également tenu à préciser que l’âne n’a pas été blessé par le coup.

La morale de l’histoire ? Le crime ne paie pas, et la bêtise non plus.

Mots-clés nopubtwitter