Clicky

Il harcèle une camarade d’école, sa mère l’affiche sur Facebook

Terri Day Evans fait beaucoup parler d’elle depuis le début de la semaine. Et pour cause car cette maman britannique de 30 ans a fait le choix d’afficher son fils sur Facebook. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il a eu la mauvaise idée de bousculer violemment une jeune fille de son école pour s’amuser.

L’histoire s’est déroulée le 22 février dernier. Son fils de 12 ans était au collège et il devait être sacrément mal luné car il a commencé à s’en prendre à une autre élève de son école.

Affichage Facebook

Une mère a décidé d’afficher son fils sur Facebook après qu’il ait violenté une camarade de classe.

Il a commencé par se moquer d’elle et par l’insulter avant de la pousser violemment. Sous le choc, la chaussure de la fillette s’est brisée et elle est tombée par terre.

Son fils a commencé à harcelé une nouvelle élève de son école, sans raison

L’histoire aurait pu en rester là mais Terri Day Evans a fait le choix d’afficher publiquement son fils sur Facebook pour lui faire prendre conscience de ses actes.

Elle a donc publié un long message pour expliquer la scène, en prenant soin de taguer le profil du fautif histoire de couronner le tout.

Voici une traduction approximative de son message :

« Absolument dégoûtée que mon fils de 12 ans ait trouvé ça amusant d’écraser le pied d’une nouvelle élève de son école au point de détruire ses nouvelles chaussures (en cassant leur talon). Je vais te dire quelque chose, Jacob, si tu oses ne serait-ce que d’approcher de nouveau de cette fille ou de quelqu’un d’autre pour les embêter, je t’emmènerais devant leurs parents pour qu’ils te punissent de la meilleur manière qui soit.

Pense aussi à dire au revoir à l’argent de ton anniversaire car tu vas acheter à cette fille une nouvelle paire de chaussures et un bouquet de fleurs ! #PasDeBruteChezMoi. »

Elle ne s’y attendait pas du tout mais son message a provoqué un véritable buzz sur la toile et il a été très relayé par les utilisateurs de la plateforme. Sans surprise, Terri a aussi été vivement critiquée par certaines personnes et elle a donc mis à jour son message quelques heures plus tard pour s’expliquer.

Elle indique ainsi qu’elle a sciemment fait le choix de taguer son fils pour que ses copains puissent voir ce qu’il avait fait. L’idée, c’était donc de le pousser à assumer les conséquences de ses actes. A ses yeux, ce qu’il a fait est totalement inadmissible, d’autant que la petite fille a beaucoup souffert de l’humiliation.

Je ne sais pas si j’aurais osé faire la même chose avec ma fille mais il faut avouer que cette méthode doit être plutôt efficace car les collégiens sont très sensibles à l’image qu’ils renvoient d’eux sur les réseaux sociaux.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.