Clicky

Il nomme son réseau WiFi « bombe à bord » et créé la panique à bord d’un avion

Le vol de Turkish Airlines reliant Nairobi à Istanbul le 30 novembre dernier a été détourné quand un réseau Wifi portant le nom de «bombe à bord » a été détecté. Cela a causé la panique des passagers et le vol a dû effectuer un atterrissage d’urgence à l’aéroport de Khartoum, au Soudan, pour effectuer un contrôle de sécurité sur tous les passagers ainsi que sur l’avion.

Les experts ont déclaré que ce wifi a été créé à bord de l’avion, mais après inspection de l’avion et des personnes à son bord, aucune irrégularité n’a été relevée et l’avion a pu reprendre son vol. En fait, tout le monde peut créer un réseau Wifi personnel sur son smartphones ou sur d’autres appareils mobiles et lui donner n’importe quel nom.

Daech Avion

Dans son communiqué, la compagnie aérienne déclare que les cent passagers à bord du vol du Turkish Airlines Nairobi-Istanbul ont tous été ramenés dans l’avion, sans préciser si le créateur du réseau wifi « bombe à bord » a été identifié ou non.

Atterrissage d’urgence à Khartoum

Le vol 608 a décollé de l’aéroport international Jomo Kenyatta peu avant 6 heures du matin, heure de Turquie. C’est le personnel à bord de l’avion qui a détecté en premier le réseau Wifi suspect. L’avion a ainsi été dévié de sa trajectoire pour atterrir à Khartoum où les cent passagers ont été inspectés.

Néanmoins, au vu de la panique causée par le wifi « bombe à bord », les pilotes ont dû effectuer un arrêt d’urgence à l’aéroport soudanais pour vérifier la sécurité des passagers et de l’avion.

Des noms de Wifi à prohiber

Ce réseau a suffisamment alarmé l’équipe de vol pour que le Boeing 737-800 ait redirigé sa trajectoire vers Khartoum. Cependant, ce n’est pas la première fois que le nom d’un hotspot trouble le vol d’un avion ou en retarde le départ.

C’est le cas, par exemple, du vol Qantas en dehors de Melbourne dans le décollage a été retardé de deux heures après qu’un passager ait remarqué un réseau nommé dispositif de détonation mobile. Il est ainsi vivement conseillé aux passagers effectuant des vols internationaux d’éviter de donner des noms alarmants à leurs réseaux Wifi.

Les noms de Wifi du type bombes ou armes à feu ou encore organisations terrorismes sont ainsi à prohiber.

Mots-clés sécurité

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !