Il se passe toujours de drôles de choses du côté de KIC 8462852

KIC 8462852 a fait la une de tous les médias l’année dernière et l’histoire semble être sur le point de se répéter. Josh Simon et Ben Montet, des chercheurs travaillant pour l’Institut Carnegie et pour le Caltech, ont effectivement découvert que l’étoile s’était obscurcie lentement durant les quatre années passées. Personne n’a encore été en mesure d’expliquer ce phénomène.

KIC 8462852 est une étoile située à environ 1 480 années-lumière de notre belle planète. Elle est à la fois plus massive, plus chaude et plus lumineuse que notre Soleil.

KIC 8462852

KIC 8462852 n’a pas encore révélé tous ses mystères.

Oui, mais ce n’est pas pour cette raison qu’elle a autant fait parler d’elle l’année dernière.

KIC 8462852, une étoile très mystérieuse… et très médiatisée

En réalité, si cette étoile a fait la une de tous les médias, c’est surtout à cause des baisses de luminosité ponctuelles observées par Kepler. Des baisses pouvant atteindre une variation de 20 % sur des périodes comprises entre 5 et un peu plus de 80 jours. De nombreux chercheurs ont tenté de trouver une explication au phénomène, en pure perte.

Les hypothèses ne manquent pas, en revanche. Certaines personnes pensent ainsi que ces variations sont provoquées par la présence d’une structure artificielle située autour de l’étoile, et plus précisément par une sphère de Dyson.

Cette structure a été évoquée pour la première fois dans les années 60 par le physicien et mathématicien Freeman Dyson. Ce dernier avait en effet imaginé une structure capable de capter et de concentrer l’énergie de notre étoile afin d’alimenter nos installations.

L’idée a fait mouche et cette fameuse structure a été reprise dans de nombreuses œuvres de science-fiction et notamment dans les Vaisseaux du Temps de Stephen Baxter, dans  le Cycle d’Hypérion de Dan Simmons ou même dans la série Star Trek La Nouvelle Génération, ainsi que dans de nombreux autres films.

La NASA n’est évidemment pas du même avis et ses chercheurs pensent ainsi que ces variations sont causées par la présente d’une nuée de comètes située près de l’étoile.

2 % de luminosité en moins en six mois !

Mais si KIC 8462852 fait de nouveau parler d’elle en ce moment, ce n’est pas en raison de ces variations. En observant l’étoile, Josh Simon et Ben Montet ont effectivement découvert un autre phénomène tout aussi étrange : l’astre se serait lentement et régulièrement obscurci durant ces quatre dernières années.

Et attention car ces variations sont extrêmement importantes. L’étoile aurait en effet perdu 1 % de sa luminosité durant les trois premières années avant de connaître une chute de 2 % durant les six mois suivants, suivie d’une période de stabilisation s’échelonnant sur plusieurs mois.

Les deux spécialistes sont évidemment tombées des nues en faisant cette découverte et c’est assez logique car aucune autre étoile ne présente ce type de phénomène. Du moins aucune des 500 étoiles étudiées en détails par ces deux astronomes.

Là encore, les hypothèses vont bon train. Josh Simon et Ben Montet pensent en effet que cette variation a pu être causé par une collision entre deux planètes ou même par l’explosion d’une comète dans la ligne de visée de Kepler mais ils n’ont pas pu prouvé ces théories. Pas encore en tout cas.