Clicky

Il suffit d’un peu de pâte à modeler pour tromper le lecteur Touch ID de l’iPhone

Apple a intégré à tous ses derniers terminaux un lecteur Touch ID afin de permettre à ses clients de sécuriser l’accès à leurs données. Avant de pouvoir accéder à leurs documents et leurs médias, ces derniers doivent effectivement placer un de leurs doigts sur le lecteur de leur téléphone ou de leur tablette pour déverrouiller l’appareil.

Une empreinte digitale étant nettement plus difficile à hacker qu’un simple code numérique ou même qu’un mot de passe, on pourrait croire que ce système rend les iPhone et les iPad plus sécurisés que la plupart des terminaux du marché, mais il semblerait que cela ne soit pas le cas.

Hack Touch ID

Ne faites pas trop confiance à vos empreintes digitales, vous pourriez le regretter.

CNBC a profité du Mobile World Congress 2016 pour aller à la rencontre d’une entreprise du nom de Vkansee.

Vkansee vend des lecteurs d’empreintes digitales dotés d’une définition de 2 000 dpi

Ce nom vous est sans doute inconnu mais cette entreprise se positionne sur le secteur de la sécurité et elle produit depuis un moment des lecteurs d’empreintes digitales. Des lecteurs qui mettent la barre très haut d’ailleurs puisqu’ils sont capables de capturer des images en… 2 000 dpi.

Si l’on en croit son site, alors ses lecteurs iraient bien plus loin que ceux de la concurrence et ils seraient presque impossibles à tromper.

Afin d’appuyer leurs propos, les dirigeants de la société ont organisé plusieurs démonstrations sur leur stand la semaine dernière et il faut avouer que ces dernières semblent plutôt convaincantes.

Ils ont ainsi invité plusieurs personnes à poser leur pouce sur du mastic similaire à celui qui est utilisé pour les moules dentaires. Après avoir laissé sécher les pièces pendant quelques secondes, ils ont pris des boules de pâte à modeler d’une marque connue et ils les ont placées dans le moule avant d’exercer une légère pression dessus.

Et ensuite ? Les empreintes prises sur la pâte à modeler ont été passées devant le lecteur Touch ID des iPhone de leurs propriétaires. Ces derniers n’ont vu que du feu et ils se sont immédiatement déverrouillés.

D’après les dirigeants de Vkansee, cette technique fonctionne avec la plupart des lecteurs d’empreintes digitales disponibles sur le marché. Maintenant, il faut avouer qu’elle n’est pas à la portée de tout le monde non plus.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Nathan

    Je n’arrive pas à faire confiance aux lecteurs d’empreinte : Une donnée biométrique qu’il est impossible de changer ne devrait pas se retrouver sur tous les objets qu’on a touché sous peine de se la faire voler…

    Je crois que c’est Sony qui avait parlé d’un détecteur de réseau de veines du doigt pour sécuriser son matos qui semblait mieux parti (l’avantage, c’est qu’il ne se voit pas et qu’il est bien plus difficile à reproduire avec un matériau quelconque).

    C’est comme les « clés à dents » qui sont encore sur-utilisées et pourtant il a été démontré qu’une photo de suffisamment bonne résolution permet de reproduire la clé sans même la voler à son propriétaire ou en faire une empreinte…

  • Pingback: Ils n'ont besoin que de 15 minutes pour hacker le lecteur d'empreintes digitales de n'importe quel smartphone()