Il utilise son urine pour faire chauffer sa douche et sa nourriture

Gabriel Luna-Sandoval a une quarantaine d’années et des idées plein la tête. Ce scientifique mexicain fait d’ailleurs beaucoup parler de lui depuis quelques semaines car il a inventé une technologie permettant d’utiliser de l’urine pour chauffer de l’eau, cuisiner ou même… produire de l’oxygène. Elle pourrait par conséquent faciliter les longs voyages dans l’espace.

L’idée lui est venu en 2007, lors d’un bref passage aux toilettes. Alors qu’il était en train de répondre à un impérieux besoin, Gabriel s’est en effet dit que ce serait quand même génial de pouvoir utiliser l’urine pour générer de l’énergie.

Gabriel Urine

Utiliser de l’urine pour produire de l’énergie ? C’est parfaitement possible grâce à la technologie développée par ce chercheur mexicain.

Cette simple idée est rapidement devenue une véritable obsession et il a alors commencé à griffonner sur un carnet.

Il a mis neuf ans pour parvenir à ses fins

Il a mis neuf années pour parvenir à ses fins mais son initiative a été couronnée de succès et elle a même été saluée par l’agence spatiale mexicaine ainsi que par plusieurs de ses pairs.

Bon, mais comment ça fonctionne alors ? En réalité, ce n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait le penser puisque Gabriel s’est appuyé sur une électrolyse effectuée sur son urine pour séparer les molécules d’hydrogène et d’oxygène contenues dans le liquide. Ensuite, eh bien il a récupéré l’hydrogène pour produire du biogaz et l’utiliser ensuite pour faire chauffer l’eau de sa douche.

Beaucoup reste à faire, bien sûr, mais le scientifique estime que sa technologie offre une alternative solide au GPL, ce même GPL qui contribue au réchauffement climatique et à la pollution de notre écosystème.

Mais ce n’est pas le plus intéressant car le procédé utilisé ne nécessite pas forcément beaucoup d’urine. Il suffit en effet de 20 millilitres de liquide pour chauffer une douche pendant un quart heure, et environ 80 millilitres pour faire cuire des haricots dans une cocotte-minute.

Cela n’a l’air de rien mais il faut tout de même souligner qu’un adulte produit en moyenne 1,4 litres d’urine chaque jour, voir un peu plus s’il est portée sur la bière.

Une découverte qui pourrait tout changer

En outre, le biogaz a une autre caractéristique très intéressante : il ne dégage aucune odeur et il ne risque donc pas d’embaumer votre douche ou vos bons petits plats.

Gabriel n’a d’ailleurs pas l’intention d’en rester là. Il travaille en effet sur un système permettant de faire fonctionner des moteurs à combustion interne ou même des petits générateurs d’électricité. A terme, notre urine nous permettra peut-être d’alimenter une partie de notre foyer en énergie.

Autre point et pas des moindres, le procédé imaginé par notre scientifique peut aussi être utilisé pour produire de l’oxygène. Cette technologie pourrait donc trouver de nombreuses applications dans le domaine aérospatial, et notamment pour les futurs voyages spatiaux.