Clicky

Il va peut-être falloir éviter la Méditerranée pendant les vacances

Les plages de la Méditerranée attirent tous les ans des millions de touristes et vous serez sans doute nombreux à vous rendre sur la Côte d’Azur dans les semaines à venir. Il va malheureusement falloir rester sur vos gardes car le poisson-lion est en train de coloniser les lieux et il risque même de vous gâcher les vacances.

Le poisson-lion, ou pterois pour les intimes, appartient à la famille des Scorpaenidae, ou des rascasses si vous préférez. Il n’est pas forcément le plus grand de sa catégorie mais il a tout de même une particularité intéressante : il est très coloré, avec de nombreuses rayures placées sur tout le corps.

Poisson-Lion

Le poisson-lion est peut-être joli à regarder, mais il est aussi très dangereux.

Toutefois, l’animal a aussi une autre caractéristiques, beaucoup moins amusante cette fois. Il est extrêmement venimeux.

Le poisson-lion est extrêmement venimeux

Le corps du poisson-lion est en effet recouvert de longues épines venimeuses. Il suffit d’un rapide contact pour être pris de vomissement. Pire, le venin du poisson peut aussi entraîner un gonflement des membres et même une paralysie respiratoire.

Il représente donc un risque pour les autres espèces mais aussi pour l’homme. En outre, le poisson-lion n’a aucun prédateur naturel et la plupart des autres espèces l’évitent soigneusement. C’est notamment le cas des requins.

A la base, le poisson est originaire de la région Indo-Pacifique mais il a été introduit dans la mer des Caraïbes à la fin du XXème siècle. Il n’a eu besoin que de quelques années pour coloniser les lieux et cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car la femelle fraie tous les quatre jours en moyenne et elle peut ainsi pondre un peu plus de deux millions d’oeufs chaque année.

Comme si cela ne suffisait pas, ces poissons atteignent très vite la maturité sexuelle et ils peuvent ainsi commencer à se reproduire dès la première année de leur vie.

Le poisson-lion a été repéré au large de la Turquie et de Chypre

Quel est le lien avec la mer Méditerranée ? Il est simple en réalité. Plusieurs spécimens ont été repérés au large de la Turquie et de Chypre par des observateurs de l’Union Internationale pour la Protection de la Nature. Le biologiste marin Carlos Gimenez a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme en disant que ce poisson pourrait avoir des conséquences lourdes sur l’environnement mais aussi sur l’économie locale.

Le poisson-lion est en effet un prédateur et cela veut aussi dire qu’il risque d’avoir un impact considérable sur la chaîne alimentaire de l’écosystème méditerranéen.

Il faut d’ailleurs savoir que la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement ainsi que le comité régional des pêches maritimes et des élevage marins de Guadeloupe se sont réunis à la fin du mois de mars afin de mettre en place une stratégie de lutte contre cette espèce invasive.

Mots-clés animauxinsolite