Il vend des PS4 crackées sur eBay… et se fait poursuivre par Sony

Fin 2018, Sony avait entamé une poursuite judiciaire à l’encontre d’un homme qui avait profité d’une faille de sécurité de la PS4 pour la pirater et mettre ensuite en vente les consoles sur eBay. En crackant les PS4 qu’il revendait sur eBay, Eric Scales alias Blackcloak13 permettait aux joueurs d’accéder à des copies de jeux non officielles.

Ayant eu vent du trafic d’Eric Scales, Sony a mené une enquête qui lui a permis de mettre la main sur un maximum de preuves dont deux consoles jailbreakées qui ont pu conduire vers le vendeur. La firme japonaise a accusé ce dernier de violer les droits d’auteur de Sony et le Digital Millennium Copyright Act en contournant la protection anti-copie de la console.

Sony réclame actuellement un dédommagement à Eric Scales.

Sony a piégé le vendeur

Pour attraper le vendeur, Sony a directement acheté deux consoles sur eBay à Eric Scales. Ce dernier les revendait à 299,90 euros l’unité. Lors de la transaction, la firme a découvert que le pirate fournissait même des guides donnant les instructions d’installation de copies illégales de jeux et encourageait les gens à « profiter de tous les jeux gratuitement ».

Sur eBay, Eric Scales a même affiché un drapeau pirate à tête de mort et encourage les gens à « cesser d’acheter des jeux ». Le vendeur proposait aux joueurs d’accéder à une dizaine de jeux préinstallés comme « Call of Duty : WWII » et « God of War ».

Un dédommagement de 20 000 dollars

Sony a lancé une procédure juridique contre Eric Scales devant la cour fédérale de Californie afin de dissuader ceux qui voudraient faire de même. Pour éviter que cela ne se reproduise à l’avenir, la firme japonaise a prévu de corriger le tir en s’occupant de cette faille de sécurité.

Afin de ne pas faire trainer l’affaire, Sony réclame un dédommagement de plus de 20 000 dollars au pirate. On comptera 16 800 dollars pour la violation de DMCA (Digital Millenium Copyright Act), 1 600 dollars pour les 2 consoles achetées et 200 dollars par jeu piraté. Sony a également compté les 3 458 dollars pour les frais judiciaires, dont les honoraires d’avocat et les frais divers.

L’affaire ne semble pas affecter Eric Scales qui n’a même pas pris le temps de se présenter à l’audience.