Clicky

Il vole un téléphone et se fait arrêter à cause d’un selfie

Les selfies sont très à la mode en ce moment, surtout chez les adolescents. Ils ne perdent effectivement jamais l’occasion d’immortaliser leurs exploits en photo, sans se rendre compte que ces images peuvent aussi se retourner contre eux. Un jeune homme vient d’en faire les frais. Il s’est effectivement fait arrêter par les gendarmes après avoir volé un smartphones et il a été confondu à cause de plusieurs photos prises par ses soins.

La scène s’est déroulée ce week-end, dans le centre-ville de Rennes. Deux amies rentraient chez elles après une soirée passée entre copines lorsque leur route a croisé celle d’un adolescent.

Arrestation selfies

Les gendarmes sont parvenus à remonter jusqu’à un voleur de smartphone grâce… à ses selfies.

Il est venu vers elles et il a commencé à discuter tout en… dansant.

Il a fait diversion pour voler le smartphone d’une des jeunes filles

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’était pas saoul et cette danse était simplement une diversion. Il a effectivement profité de l’occasion pour voler le smartphone d’une de ces jeunes filles, avant de repartir de son côté.

La victime s’est rapidement rendue compte du vol et elle a alors emprunté le téléphone de son amie pour s’appeler.

Aussi étrange que cela puisse paraître, un homme a décroché et il lui a proposé de rendre son téléphone en échange de 300 €. Elle a immédiatement accepté avant de se rendre au commissariat le plus proche de sa position. Ce sont donc les gendarmes qui se sont rendus sur le lieu du rendez-vous pour appréhender le revendeur… qui n’était pas le voleur.

Ils ont pu récupérer le téléphone de la jeune fille et cette dernière a eu la surprise de découvrir plusieurs selfies dans son album photo, des selfies pris après le vol du téléphone.

Elle les a immédiatement montrés aux gendarmes. Après les avoir comparé à leur propre fichier, ils ont fini par identifier le voleur et ils se sont alors rendus compte qu’il avait été arrêté quelques jours avant pour vol de portables avant d’être remis en liberté faute de preuves suffisantes.

Ils se sont tout de suite rendus à son domicile pour le mettre en examen. Le suspect a alors nié les faits en déclarant qu’il s’agissait sans doute d’un sosie. Des arguments qui n’ont pas fait mouche puisqu’il passera prochainement devant le juge.

Mots-clés funinsolite

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.