Il y a du changement à la tête du programme d’exploration de la NASA

Alors qu’elle fait face à un programme surchargé dans le but d’envoyer très prochainement des hommes (et des femmes) sur la lune, la NASA va devoir se passer de son directeur des explorations humaines, William Gerstenmaier. Après plusieurs années de bons et loyaux services, ce dernier a en effet été démis de ses fonctions le mercredi 10 juillet dernier.

La nouvelle a été annoncée le jour même par Jim Bridenstine : le patron de l’agence spatiale américaine a envoyé un mail à tous les employés  dans lequel il explique cette décision vraiment inattendue : « la NASA a reçu l’audacieux défi de mettre la première femme sur la Lune d’ici 2024, dans l’objectif ultime d’envoyer des humains sur Mars. Pour relever ce défi, j’ai décidé d’apporter des changements à la Direction des missions d’exploration humaines, pour donner un coup d’accélérateur à ce programme. »

La NASA veut retourner sur la Lune le plus vite possible

crédits pixabay.com

Jim Bridenstine en a également profité pour préciser que William Gerstenmaier occupera désormais le poste de « conseiller spécial » auprès de celui qui le remplacera au poste de directeur des explorations humaines de la NASA.

Les choses n’avancent pas assez vite

Comme l’explique Jim Bridenstine dans son mail, ce changement au sein du département des explorations humaines de la NASA a pour but de donner un coup de boost aux activités de l’agence.

Cette dernière subit en effet de nombreuses pressions de la part du gouvernement qui trouve que la NASA ne s’active pas assez vite alors qu’elle est censée envoyer astronautes sur la Lune dans moins de cinq ans, dans le cadre du programme lunaire « Artemis ».

Le gouvernement Trump s’impatiente, car plusieurs étapes du projet ne semblent pas du tout avancer. C’est notamment le cas de la construction de la grande fusée Space Launch System qui a beaucoup de retard, alors que son premier vol d’essai est prévu pour l’année prochaine.

Un ancien astronaute prend le relais

Il a été annoncé que c’est Ken Bowersox, un ancien astronaute de l’agence spatiale, qui va prendre les commandes du département des explorations humaines. À préciser qu’il était auparavant le numéro deux de William Gerstenmaier avant d’avoir été « promu ».

Si cette décision semble la bonne pour Jim Bridenstine, ce brusque changement ne fait cependant pas l’unanimité auprès de certaines personnalités politiques. Eddie Bernice Johnson, présidente du Comité des sciences, de l’espace et des technologies de la Chambre des représentants des États-Unis, s’est notamment déclarée « déconcertée » par cette décision de la NASA. Elle estime en effet que William Gerstenmaier est un « responsable très respecté » de l’agence spatiale qu’il a rejoint en 1977.

En 40 ans de bons et loyaux services, William Gerstenmaier peut en effet se vanter d’avoir participé à plusieurs missions importantes de la NASA, telles que l’exploitation de la Station spatiale internationale ou encore le développement du Space Launch System. En le remerciant de la sorte, la NASA espère en tout cas apporter un coup de pouce à la réalisation de ses objectifs pour les cinq prochaines années à venir. Affaire à suivre.

Mots-clés NASA