Clicky

Il y a peut-être bien des extra-terrestres dans le système KIC 8462852

KIC 8462852 a fait couler beaucoup d’encre en fin d’année dernière et cela n’a rien de surprenant car le télescope spatial Kepler a détecté un étrange objet placé en orbite autour de l’étoile du système. Les théories les plus folles ont commencé à circuler chez les astronomes et certains d’entre eux ont ainsi évoqué la possible présence d’une structure extra-terrestre placée en orbite autour de l’étoile du système.

La NASA a décidé d’ouvrir une enquête et l’agence spatiale américaine a fini par conclure que cette théorie ne tenait pas la route. Tout le monde n’est cependant pas de cet avis.

KIC 8462852

Des aliens se baladent-ils du côté de KIC 8462852 ?

Non, et la fameuse théorie de la structure extra-terrestre vient même de renaître de ses cendres si vous voulez tout savoir.

Le retour de KIC 8462852

Kepler est un télescope spatial assez particulier. Il a effectivement pour mission de détecter toutes les planètes situées en dehors du système solaire.

L’appareil est actuellement braqué sur une région fixe de la voie lactée et il observe en permanence la lumière dégagée par 140 000 étoiles différentes. Grâce à son photomètre, il peut surveiller leur brillance et enregistrer dans la foulée toutes les variations constatées.

Ce sont précisément ces variations qui lui permettent de trouver des exoplanètes puisque ces dernières tournent toujours autour d’une étoile. Exactement comme chez nous, en somme.

Les données récupérées par Kepler sont automatiquement transmises aux équipes restées au sol. Les astronomes ont aussi pris l’habitude de les partager avec les internautes au travers d’une plateforme dédiée du nom de Planet Hunters.

C’est en analysant les données présentes sur le portail que des passionnés ont détecté un comportement étrange du côté de KIC 8462852, un système situé à environ 1 480 années-lumières de notre bonne vieille planète.

Ils ont effectivement observé une baisse ponctuelle de la luminosité de l’étoile sur une période oscillant entre 5 et 80 jours. Bizarre, d’autant que le mouvement des planètes est censé être d’une régularité à toute épreuve.

Aucune comète ne pourrait provoquer de telles variations de luminosité

Les hypothèses et autres théories ont commencé à fleurir sur la toile comme la neige en hiver et certains d’entre eux ont commencé à parler de la possible présence d’une structure extra-terrestre située autour de l’étoile.

Face à la situation, la NASA a alors dépêché ses meilleurs spécialistes sur le coup et ces derniers ont alors croisé les données récoltées par Kepler avec celle d’un autre télescope, Splitzer. Pourquoi avoir choisi cet appareil ? Parce qu’il se concentre uniquement sur les infra-rouges.

L’agence s’est alors rendue compte que ces fameuses variations étaient causées par… des comètes passant entre notre planète et KIC 8462852.

L’histoire aurait pu en rester là mais c’était sans compter sur le professeur Bradley Shaefer de l’université de Louisiane. L’homme s’est effectivement amusé à étudier l’historique de toutes les comètes observées et il s’est alors rendu compte qu’elles ne pouvaient pas faire baisser à elles seules la luminosité d’une étoile.

En réalité, pour provoquer ces variations, il faudrait que l’essaim soit composé au minimum de 648 000 comètes faisant 200 kilomètres de diamètre et tout le problème est là finalement car personne n’est jamais tombé sur un tel essaim jusqu’à présent.

La morale de l’histoire ? La vérité est sans doute ailleurs et ça tombe bien car X-Files revient sur la FOX dans trois jours environ. Et allez savoir, si ça se trouve ce n’est rien de plus qu’une opération marketing…

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • ipfix

    les probabilités d’une autre civilisation sont énormes, mais l’histoire nous apprend que même les civilisations ont une fin (pas seulement les soleils, les hommes ou les papillons)
    Ainsi la probabilité que 2 civilisations possèdent la technologie suffisante pour se rencontrer dans un espace infini et un temps encore plus infini est très très très improbable. (Infini c’est à échelle de l’Humanité actuellement)

  • Pingback: L'étoile mystérieuse qui fait cogiter les spécialistes - Mes Actus()