Clicky

Il y aurait 39 % de chances que nous soyons seuls dans l’Univers

Depuis des millénaires, de nombreux philosophes et scientifiques ont essayé de répondre à la question : « sommes-nous seuls dans l’univers ? » La recherche du moindre signe de vie extraterrestre a fait l’objet de plusieurs missions spatiales. Étant donné l’immensité de l’univers et les milliards de milliards d’éléments qu’il abrite, la possibilité de l’existence d’une exocivilisation ne peut être exclue.

Toutefois, jusqu’à présent, rien ne prouve l’existence d’une civilisation extraterrestre dans l’univers observable. En faisant appel à la science pure, des chercheurs du Future of Humanity Institute ont donc recalculé la probabilité que l’espèce humaine soit la seule espèce intelligente qui existe dans le cosmos.

Etude extraterrestres

Afin d’effectuer une analyse rationnelle de la question, les chercheurs ont retravaillé sur l’équation de Drake.

Il est fort probable que les extraterrestres existent

En mettant à jour les données entrées dans l’équation, les chercheurs du Future of Humanity Institute ont conclu qu’il y a 39 % de chances que l’univers ne soit qu’un immense amas de silence et que la Terre soit la seule planète animée.

Par contre, cela pourrait également signifier qu’il est fort probable (61%) qu’une ou des civilisation(s) intelligente(s) existe(nt) quelque part dans le cosmos.

L’équation de Drake a longtemps été utilisée par le SETI pour estimer la probabilité de vie dans la Voie lactée. Permettant d’obtenir une estimation du nombre de civilisations intelligentes dans l’univers, elle combine le taux de formation d’étoiles par an, la fraction d’étoiles avec des planètes, le nombre des planètes habitables, la fraction des planètes habitables avec vie, la fraction avec la vie qui développe l’intelligence, la fraction des civilisations intelligentes détectables et la longévité des civilisations détectables.

Cette équation avait été présentée en 1961, lors de la conférence de Green Bank, à la fin du projet Ozma. Les chercheurs avaient conclu que la Voie lactée était peuplée de quelque 1000 à 100 000 000 vies intelligentes. Drake lui-même estimait qu’il y avait près de 10 000 civilisations intelligentes et communicantes dans notre galaxie.

Cependant, jusqu’ici, les seules données exactes que détiennent les scientifiques sont le taux de formation d’étoiles et le nombre d’exoplanètes.

Aucun signe de vie

Malgré les recherches de longue haleine et les avancées technologiques (comme le radiotélescope, capable de détecter des messages extraterrestres dans l’univers), les chercheurs n’ont trouvé aucun signe de vie en dehors de la Terre.

Au-delà de tous les commentaires et critiques émis sur l’algorithme, Drake lui-même a reconnu les lacunes de l’équation. Le fait est que cette dernière a été uniquement destinée à être un moyen d’articuler des directions de recherche dans le SETI plutôt que de fournir un nombre concret sur la prévalence de la vie extraterrestre dans l’univers.