Ils ont braqué une librairie pour voler un Minitel

Il se passe de drôles de choses à Roubaix en ce moment et cela n’a strictement rien à voir avec OVH. Non, en réalité, deux individus armés ont attaqué une librairie située dans la rue de l’Epeule la semaine dernière mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu puisqu’ils sont uniquement repartis avec… un Minitel.

L’histoire s’est déroulé mercredi dernier, vers 14h15. Deux individus cagoulés et gantés font irruption dans la librairie, dont un muni d’une arme de poing. Trois personnes sont présentes dans le magasin : le libraire, un commercial et une cliente.

Braquage Minitel

Deux individus armés ont confondu un Minitel avec un coffre-fort. Ils risquent d’avoir la surprise de leur vie, tiens.

Les deux hommes tentent d’accéder à la caisse enregistreuse mais le libraire s’interpose et il tombe au sol avec l’individu armé.

Les deux braqueurs ont tenté d’accéder à la caisse enregistreuse mais le libraire ne les a pas laissé faire

Ce dernier se relève et le menace de son arme. Faute de temps, les deux braqueurs décident de se rendre dans la réserve pour voler le coffre du magasin.

Ils aperçoivent une boite placée dans un coin et ils l’attrapent rapidement avant de prendre la fuite.

Mais voilà, le problème, c’est que cette boite n’est pas le coffre de la boutique. En réalité, il s’agit d’un vieux Minitel entreposé par le libraire.

D’après le témoignage du commerçant, les deux individus semblaient assez jeunes et ils devaient avoir entre 18 et 20 ans. Cela peut expliquer pourquoi ils n’ont pas été capables de faire la différence entre un coffre et l’appareil.

Le Minitel est effectivement arrivé sur le marché dans les années 80 et il a rapidement laissé sa place à internet – pardon à l’internet – avant d’être totalement abandonné en 2012.

Dans ce contexte et du fait de leur jeune âge, les deux braqueurs n’ont peut-être jamais été amenés à en utiliser un.

Après, ils ne devraient pas être très malins non plus car tout le monde sait que les librairies se portent de plus en plus mal. Elles ont effectivement beaucoup de difficultés à tenir la longueur face aux géants de l’e-commerce. Quitte à braquer une boutique, autant s’attaquer à un magasin qui brasse beaucoup d’argent.

Quoi qu’il en soit, les deux individus n’ont pas encore été retrouvés et l’enquête est donc toujours en cours.

Crédits Image

Mots-clés insolite