Clicky

Ils ont créé un sextoy pensé pour la réalité virtuelle

La réalité virtuelle marche fort en ce moment et la tendance n’est sans doute pas prête de s’inverser. Pas avec le lancement de l’Oculus Rift, du HTC Vive, du PlayStation VR et de tous les autres casques pensés par nos constructeurs. Le VirtualDolls est un produit un peu différent pour sa part puisqu’il se présente sous la forme d’un sextoy connecté assez insolite. Et encore, le terme est un peu faible.

Le produit ressemble à un tube en silicone assez long et équipé d’une structure métallique avec plusieurs plaques et quelques pistons en prime.

VirtualDolls

Le VirtualDolls risque d’intéresser les célibataires endurcis.

Il est assez imposant mais ses concepteurs l’ont équipé de deux manettes placées de chaque côté pour faciliter la… hem… prise en main de l’appareil.

Le VirtualDolls n’est pas un sextoy comme les autres

Pour l’utiliser, l’utilisateur doit simplement glisser une partie de son anatomie dans l’orifice placé sur la face avant du cylindre. S’il le souhaite, il pourra utiliser du lubrifiant pour éviter de vilaines brûlures.

A l’intérieur du cylindre, on va trouver plusieurs mécanismes.

S’ils seront capables de simuler des mouvements de va-et-vient, ils pourront aussi augmenter ou diminuer la pression exercée sur le membre. Les concepteurs de l’appareil ont placé plusieurs capteurs à des endroits stratégiques pour déterminer avec précision la position du sexe de l’utilisateur.

Le VirtualDolls pourra être utilisé seul, bien sûr, mais il sera aussi en mesure de communiquer avec notre ordinateur.

Oui, c’est un vrai produit communiquant et le meilleur reste à venir car ses concepteurs ont en plus développé une API pour que les studios puissent intégrer le support de l’appareil à leurs jeux érotiques.

200 $ pour le SDK

Un seul titre a été présenté pour le moment : Girls of Arcadia. Il porte plutôt bien son nom et il mettra les joueurs aux prises avec des créatures sensuelles et dénudées, des créatures qui leur feront les choses les plus inavouables. Sensations garanties ! Vraiment, hein.

En marge, le VirtualDolls s’accompagnera de plusieurs accessoires et il sera notamment possible de changer la pièce en silicone et d’opter pour différentes textures au choix histoire de varier les plaisirs.

Si besoin est, l’utilisateur pourra aussi brancher une petite pompe pour produire un léger phénomène d’aspiration, ou de succion plutôt. Attention cependant car cette dernière sera aussi utilisée pour nettoyer l’intérieur de la machine.

Bref, cet accessoire devrait faire très plaisir à tous les célibataires endurcis.

Le truc, c’est qu’il n’est pas encore disponible dans le commerce et ses concepteurs ont ainsi préféré commencer par lancer une campagne sur Indiegogo. Si l’aventure, vous tente, alors sachez que le SDK vous coûtera la modique somme de 200 $.

EDIT : La page Indiegogo n’est plus disponible mais le projet n’est pas mort.

VirtualDolls : image 3 VirtualDolls : image 2 VirtualDolls : image 1

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.