Ils ont découvert comment ont été transportées les pierres de Stonehenge

Stonehenge n’est pas un monument comme les autres. A l’image des pyramides égyptienne, il a toujours été empreint d’un certain mystère et même si nous pensons désormais connaître sa nature et son utilité, il reste encore de nombreuses questions en suspens, des questions qui portent notamment sur la manière dont il a été édifié. Des chercheurs anglais ont justement une théorie intéressante sur le sujet.

Stonehenge est un monument mégalithique composé de plusieurs structures circulaires érigées entre -2800 et -1100 et donc entre le Néolithique et l’âge de bronze.

Transport pierres Stonehenge

On sait maintenant comment ont été transportés les pierres de Stonehenge.

Il est situé à une dizaine de kilomètres de Salisbury et il est classé au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis les années 60.

Stonehenge a alimenté de nombreuses théories

Durant toutes ces années, de nombreuses théories ont circulé à son sujet. Certaines personnes pensaient en effet que Stonehenge était un monument druidique, d’autres qu’il faisait office de calculateur astronomique. Mike Parker-Pearson a mené sa petite enquête sur place et il a effectué plusieurs relevés grâce auxquels il a pu établir que le monument était en réalité… un simple cimetière.

L’University College of London s’intéresse longtemps au monument elle aussi et plus précisément à la manière dont il a été érigé. Les blocs de pierre composant les structures circulaires sont en effet gigantesques et les plus gros pèsent un peu plus de trente tonnes.

Richard Atkinson avait évoqué ce point dans les années 70 et il avait émis l’hypothèse que ces rochers avaient été transportées grâce à des rondins de bois. Toutefois, il n’a pas eu l’occasion de vérifier sa théorie puisqu’il est mort dans les années 90.

L’université londonienne a donc constitué une équipe de chercheurs afin de se pencher sur cette question.

Des rondins de bois pour transporter les blocs de pierre

Barney Harris, un de ces chercheurs, a organisé des tests grandeur nature et ces derniers ont été plutôt concluants. En utilisant des rondins pour transporter les pierres, il n’a en effet eu besoin que d’une dizaine de personnes pour faire avancer les blocs. Ils ont même parcouru un peu plus de trois mètres en l’espace de seulement cinq secondes.

Or justement, les fameux blocs de pierres utilisés pour construire le monument venaient tous des montagnes de Preseli dans le Pays de Galle, une région située à quelques kilomètres du site. Le terrain est assez accidenté dans la région mais cette méthode aurait parfaitement pu fonctionner.

Cela n’enlève évidemment rien à la performance. Stonehenge reste et restera un des monuments les plus impressionnants au monde.

Crédits Image