Ils ont découvert une étrange sphère rocheuse en Bosnie

La Bosnie fait beaucoup parler d’elle depuis la semaine dernière. Rien de surprenant à cela car un archéologue du nom de Semir Osmanagic a trouvé une étrange sphère rocheuse en se promenant dans une forêt du Podubravlje, dans le centre du pays. Une sphère très imposante d’ailleurs car elle mesure entre 1,2 et 1,5 mètre de diamètre, pour un poids situé autour des 30 tonnes.

Semir Osmanagic a un parcours assez atypique. Il est né dans les années 60 du côté de Zenica, dans l’ancienne république socialiste de Bosnie-Herzégovine, mais il n’est pas resté longtemps sur place puisqu’il a rapidement fondé une usine de métallurgie à Houston, aux Etats-Unis.

Sphère Bosnie

Serait-ce une des sept boules de cristal ?

Il s’est toujours passionné pour l’archéologie et il a donc passé un doctorat en science sociale à Sarajevo, un doctorat qui portait sur les Maya.

Semir Osmanagic a étudié les pyramides pré-colombiennes pendant plusieurs années

Durant les années qui ont suivi, il s’est rendu en Amérique Latine et plus précisément au Salvador, au Mexique et au Pérou afin d’étudier les pyramides pré-colombiennes. Fait intéressant, il a été un des premiers à évoquer les origines extra-terrestres des pyramides mayas et il a aussi développé de nombreuses théories au sujet des crânes de cristal.

Inutile de le préciser mais ses théories n’ont pas franchement fait l’unanimité et il a été vivement critiqué par la communauté scientifique suite à ces déclarations.

Cela n’a pas empêché le directeur du Musée de Visoko de l’appeler en 2005 pour lui demander d’étudier les pyramides bosniennes. C’est aussi à cette époque qu’il a créé une fondation afin de récolter les fonds nécessaires pour ses recherches.

Quoi qu’il en soit, en se promenant dans une forêt située au centre de la Bosnie, Semir a eu la surprise de découvrir une énorme sphère rocheuse à moitié ensevelie. Après l’avoir en partie dégagée à l’aide d’une pelle, il l’a prise en photo et il a partagé les images sur ses différents comptes sociaux.

Ces clichés ont rapidement fait le tour de la planète et cela n’a rien de surprenant car il ne s’agit pas de la première sphère de ce genre que nous trouvons sur Terre.

Ce n’est pas la première sphère rocheuse que nous découvrons

En réalité, trois sphères de 20 kg chacune ont été découvertes dans le sud-est de l’Espagne en fin d’année dernière, et trois autres au Vietnam en janvier 2016.

Toutefois, ces sphères étaient nettement moins imposantes puisqu’elles n’excédaient pas les 45 kg. Ici, nous parlons tout de même d’une sphère qui pèse plus de 30 000 kg.

Sans surprise, l’archéologue amateur pense que cette sphère est la preuve de l’existence de civilisations avancées capables d’utiliser une technologie bien supérieure à la nôtre.

Tout le monde ne l’entend cependant pas de cette oreille et un chercheur de l’Université de Manchester pense ainsi que cette sphère résulte d’une formation naturelle, et plus précisément de la concrétion.

Il faudra bien évidemment attendre les résultats des analyses pour être fixé sur sa composition… et donc sur sa provenance.