Ils ont découvert une nouvelle méduse dans la Fosse des Mariannes

La NOAA s’intéresse beaucoup à la Fosse des Mariannes et l’agence a même envoyé récemment une caméra à plus de trois kilomètres de profondeur dans le but de découvrir de nouvelles espèces. Elle a visiblement été bien inspirée car cette initiative lui a permis de découvrir l’existence d’une nouvelle méduse assez surprenante, une méduse qui devrait rappeler de bons souvenirs à certains d’entre vous.

La Fosse des Mariannes se situe dans la partie nord-ouest de l’océan Pacifique, à l’est des îles Mariannes. Elle est assez particulière car il s’agit de la fosse océanique la plus profonde du globe, du moins à notre connaissance.

Méduse Fosse des Mariannes

Cette drôle de méduse se promène dans les profondeurs de la Fosse des Mariannes.

Si l’on en croit les mesures effectuées par les océanologues, alors le point le plus bas se situerait à environ 11 000 mètres de profondeur.

La Fosse des Mariannes descend à plus de 11 000 mètres de profondeur

La fosse a été découverte à la fin du 19ème siècle, en 1875. Elle a passionné bon nombre de biologistes et d’océanologues, bien sûr, et de nombreuses expéditions ont été organisées sur place.

Il a cependant fallu attendre 1951 pour que le HMS Challenger dresse une carte complète de la zone. Il a été suivi quelques années plus tard par le Vityaz, un vaisseau de l’Union Soviétique, et c’est ce dernier qui a trouvé le point le plus bas de la fosse, un point culminant à très exactement 11 034 mètres de profondeur.

En 1960, Jacques Piccard et Don Walsh ont décidé de risquer leur vie pour explorer le fond de la fosse, à bord du bathyscaphe Trieste. La descente a pris environ 4h30 et ils ont atteint une profondeur de 10 916 mètres. Le plus incroyable, c’est qu’ils ont trouvé de nombreux organismes vivant au fond de la fosse, et notamment un poisson abyssal ressemblant à une sole.

Pourquoi est-ce aussi fou ? Tout simplement parce que la pression est extrême à cette profondeur, et elle atteint ainsi les 1 086 bars soit plus de 1 000 fois la pression subie au niveau de la mer.

La NOAA a installé une caméra dans la Fosse des Mariannes

La NOAA, pour National Oceanic and Atmospheric Administration, s’intéresse depuis longtemps à la Fosse des Mariannes et elle a récemment organisé une expédition afin de déployer une caméra à 3 000 mètres de profondeur, du côté de la zone Engima Seamount.

Fait intéressant, cette caméra est couplée à un module de télécommunication et le flux vidéo est diffusé en direct sur le site de l’agence, à cette adresse.

Quoi qu’il en soit, grâce à cette caméra, la NOAA a découvert une nouvelle espèce de méduse appartenant à la famille des Crossota. Elle est assez particulière car elle est munie de longs bras et les chercheurs responsables de la découverte pensent qu’elle les utilise pour chasser ses proies.

Une chose est sûre en tout cas, cette méduse rappelle étrangement… les sentinelles dans Matrix.