Clicky

Ils ont développé un WiFi 10 000 fois moins gourmand en énergie

Le WiFi offre de nombreux avantages mais il n’est pas dénué de défaut pour autant et il a ainsi tendance à consommer un peu trop d’énergie. Plusieurs chercheurs de l‘université de Washington ont donc travaillé sur une nouvelle technologie nettement moins gourmande, le Passive WiFi. Elle pourrait changer beaucoup de choses dans les années à venir.

A l’heure actuelle, la plupart des appareils connectés intègrent une puce WiFi. La technologie est ainsi présente sur nos ordinateurs, nos télévisions, nos enceintes, nos smartphones, nos tablettes et même sur certains frigidaires.

Passive WiFi

Le Passive WiFi pourrait changer pas mal de choses dans un avenir proche.

Elle équipe aussi bon nombre d’objets connectés, et notamment aux montres intelligentes.

Le Passive WiFi consomme beaucoup moins que le WiFi et que le Bluetooth

Si le WiFi s’est autant démocratisé, c’est surtout parce qu’il est extrêmement simple à mettre en place et il évite en plus d’avoir à tendre des câbles entre nos machines pour les faire communiquer ensemble.

Oui, cette technologie est très pratique mais sa consommation pose problème sur des terminaux nomades puisqu’elle impacte directement leur autonomie.

Face à la situation, plusieurs experts de l’université de Washington ont travaillé sur une nouvelle technologie un peu différente, une technologie qui consomme 10 000 fois moins d’énergie que le WiFi traditionnel, et 1 000 fois moins que le Bluetooth LE.

Pour parvenir à ce résultat, ils ont du intervenir sur le système de transmission radio pour séparer les opérations numériques des opérations analogiques.

Ensuite, ils ont développé un commutateur capable de renvoyer une opération analogique vers un appareil numérique de faible puissance.

Le procédé exact est expliqué en long, en large et en travers dans cet article. Il faut d’ailleurs noter que le Passive WiFi sera évoqué durant le 13th USENIX Symposium on Networked Systems Design and Implementation, ou NSDI’16 pour les intimes.

Il faut tout de même signaler que cette technologie n’est pas parfaite pour autant. En réalité, cette architecture spécifique a un impact certain sur les débits et sur la portée des signaux. Le Passive WiFi ne peut ainsi pas dépasser les 11 Mbit/s avec une portée maximale de 30 mètres.

Elle ne se destine donc pas à nos smartphones ou à nos ordinateurs, mais plutôt à nos objets connectés. Maintenant, il faudra sans doute attendre un moment avant qu’elle ne soit réellement utilisée (et supportée) par les constructeurs du marché.

Mots-clés insolitewifi

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.